Rechercher

Des centaines de personnes défilent dans la zone industrielle de Barkan

Malgré des recherches intensives effectuées par l'armée, le tueur Ashraf Naalowa n'a pas encore été retrouvé

Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans (à gauche) et Ziv Hajbi, 35 ans, tués dans un attentat terroriste dans la zone industrielle Barkan en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Crédit : capture d'écran Facebook)
Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans (à gauche) et Ziv Hajbi, 35 ans, tués dans un attentat terroriste dans la zone industrielle Barkan en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Crédit : capture d'écran Facebook)

Des centaines de personnes se sont rassemblées, mardi, dans la zone industrielle de Barkan en Cisjordanie, un mois après les assassinats de Kim Levengrond-Yehezkel et Ziv Hajbi, commis par un terroriste palestinien présumé.

Malgré des recherches intensives, selon l’armée, le tueur, Ashraf Naalowa, n’a pas encore été retrouvé.

Parmi les manifestants qui ont marché, certains s’étaient attachés les mains pour rendre hommage à Levengrod-Yehezkel, tuée par arme à feu alors qu’elle avait été menottée à l’aide de tiges souples en plastique, une mise en scène rappelant le style d’une exécution, lors de l’attentat commis le 7 octobre dans une usine de la zone industrielle.

Les marcheurs, rejoints par des membres des familles des victimes, ont également demandé qu’une nouvelle zone industrielle soit construite en mémoire des défunts.

Mardi, l’armée a indiqué qu’elle démolirait les deux premiers étages du domicile de Naalowa dans la ville du nord de Cisjordanie (Shuweika), de telle sorte que les étages du haut puissent rester intacts, provoquant la colère des familles des victimes, selon la chaîne Hadashot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...