Des chercheurs israéliens créent une application pour faciliter le stationnement
Rechercher

Des chercheurs israéliens créent une application pour faciliter le stationnement

Des chercheurs de l'Université de Tel Aviv proposent une application pour les automobilistes, qui module les prix de stationnement selon l'offre et la demande

Un parking à Tel Aviv (Moshe Shai/FLASH90)
Un parking à Tel Aviv (Moshe Shai/FLASH90)

Des chercheurs de l’Université de Tel Aviv ont mis au point un nouvel algorithme de stationnement qui permet aux automobilistes de payer un supplément pour des places de stationnement dans les rues les plus recherchées, afin de faciliter la tâche de trouver une place gratuite en adaptant les prix selon la demande.

L’algorithme mis au point par les chercheurs pourrait garantir une occupation plus uniforme des parkings, en comblant les places dans les zones moins lucratives et en soulageant la pression sur les quartiers à forte demande, ont-ils déclaré dans un communiqué, ajoutant qu’une application smartphone qui utilise l’algorithme peut offrir une « solution pratique au problème du stationnement en goulot d’étranglement des zones peu pourvues et des parkings vides hors du domaine immédiat de demande ».

Le stationnement est un énorme problème pour les propriétaires de voitures et les urbanistes. Les solutions dont disposent actuellement les décideurs politiques pour remédier à la pénurie de plus en plus urgente de places de stationnement dans les villes du monde entier comprennent l’amélioration des transports publics, des incitations au covoiturage, des amendes pour stationnement illégal et de meilleures infrastructures.

La recherche a été menée par le professeur Itzhak Benenson du Département de géographie et d’environnement humain de la Faculté des sciences exactes de l’Université de Tel Aviv et menée par Nir Fulman, doctorant. Elle a été publié dans IEEE ITS Magazine.

Vue aérienne d’un parking à Jérusalem. (Crédit photo : Nati Shohat/Flash90)

« Les prix du stationnement urbain sont maintenant uniformes dans les grandes zones urbaines, mais cela ne reflète pas l’offre et la demande propres à chaque quartier », a déclaré le professeur Benenson dans son communiqué.

« La sous-tarification se traduit par des recherches longues et souvent infructueuses pour se garer dans les zones où la demande dépasse l’offre, tandis que la sur-tarification entraîne une faible fréquentation et entrave la vitalité économique.

« Notre algorithme de tarification de stationnement basé sur les systèmes d’information géographique (SIG), un algorithme géographique spécifique pour établir les prix de stationnement sur rue et hors rue, garantit un niveau d’occupation uniforme prédéterminé sur une zone entière.

Plusieurs villes du monde entier ont lancé des projets pilotes qui adaptent en temps réel le prix des places de stationnement en bordure des rues à leur occupation. Mais ces projets nécessitent des capteurs de rue dont l’installation et l’exploitation coûtent des millions de dollars, a-t-il expliqué.

Selon les chercheurs, l’algorithme de tarification du stationnement qu’ils ont mis au point a été testé dans la ville israélienne de Bat Yam et a établi des prix de stationnement modulables en temps réel. Le système garantit un taux d’occupation du stationnement de 90 % sans l’installation d’équipement lourd et coûteux, ont-ils constaté.

« Si le nombre de places gratuites dans une zone spécifique diminue, leur prix augmente. Certaines places sont donc toujours vacantes, parce qu’elles finissent par coûter très cher », a déclaré M. Benenson. Avec des prix modulables, au fur et à mesure que le prix augmente, « un conducteur qui a vraiment besoin de se garer près d’une destination peut maintenant trouver une place » en choisissant de payer le prix le plus élevé, par opposition à quelqu’un qui est prêt à se garer un peu plus loin pour un prix inférieur.

« Lorsque vous avez une application qui vous informe des prix de stationnement lorsque vous arrivez à destination en voiture, vous pouvez résoudre un certain nombre de problèmes de stationnement et de circulation », dit Benenson.

Les personnes ayant des besoins spécifiques ou d’autres personnes pourraient avoir droit à des permis ou à des rabais spéciaux « gratuits », ont précisé les chercheurs.

Les chercheurs ont étudié le comportement de stationnement des conducteurs sur le terrain et lors d’expériences en laboratoire, puis ont comparé ces résultats avec ceux des modèles de simulation.

« Nous croyons vraiment que la tarification évolutive du stationnement est l’avenir des villes », a déclaré M. Benenson. « Il s’agit d’un mécanisme qui peut éviter que les gens n’entrent dans les centres-villes et ne cherchent une place de parking pendant des heures ; et personne ne serait facturé plus que nécessaire. Le stationnement sur rue est public et doit être géré comme un bien public. »

Les chercheurs étudient actuellement les moyens d’inclure une politique de stationnement équilibrée dans la politique de transport d’Israël, selon le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...