Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Des commerçants de Tel Aviv en faillite à cause du virus brûlent leurs stocks

Une manifestation de commerçants en colère a eu lieu rue Jaffa à Tel Aviv ; ils protestaient contre leur situation financière catastrophique causée par le confinement national

Des propriétaires de commerces protestent contre le bouclage national en cours à Tel Aviv, le 15 octobre 2020. (Flash90)
Des propriétaires de commerces protestent contre le bouclage national en cours à Tel Aviv, le 15 octobre 2020. (Flash90)

Des propriétaires de petits commerces et d’autres personnes en colère ont organisé hier une manifestation à Tel Aviv. Ils ont jeté leurs marchandises dans la rue et y ont mis le feu pour protester contre leur situation financière mise à mal à cause du confinement.

La manifestation a lieu dans la rue Jaffa, qui abrite de nombreux magasins de textile et de vêtements.

« Nous avons une collection de robes qui va aller à la poubelle. Maintenant, la collection d’hiver arrive, l’argent a été dépensé, les salariés sont chez eux, nous avons des enfants en bas âge à la maison, nous avons des employés. La banque demande des réponses, que sommes-nous censés leur dire ? Nous ne pouvons rien faire avec la marchandise », a dit un propriétaire d’entreprise à la Douzième chaîne.

La manifestation a au lieu quelques jours après qu’un propriétaire de magasin de chaussures de Tel Aviv a jeté sa marchandise dans la rue pour que les gens la récupèrent. Une vidéo de l’incident est devenue virale, considérée comme un signe du désespoir des propriétaires de commerces.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.