Des compagnies israéliennes annulent les liaisons internationales
Rechercher

Des compagnies israéliennes annulent les liaisons internationales

Arkia suspend immédiatement ses services alors qu'Israir s'efforcera de rapatrier les passagers israéliens restés à l'étranger

Photo illustrative d'un avion qui décolle de l'aéroport d'Eilat, décembre 2012  (Crédit photo: Moshe Shai / Flash90)
Photo illustrative d'un avion qui décolle de l'aéroport d'Eilat, décembre 2012 (Crédit photo: Moshe Shai / Flash90)

Lundi, deux compagnies aériennes israéliennes qui proposent des liaisons internationales charter ont fait savoir qu’elle suspendait les vols étrangers. Leur décision fait suite à l’annonce du Premier ministre Benjamin Netanyahu que toute personne arrivant dans le pays doit se placer en quarantaine pendant 14 jours à cause des risques de propagation du nouveau coronavirus.

Arkia a déclaré qu’elle suspendait immédiatement ses vols internationaux jusqu’à nouvel ordre et qu’elle redirigeait ses ressources pour renforcer ses liaisons internes. Parmi les liaisons qui verront une augmentation du trafic, il y a la ville d’Eilat à la pointe sud du pays.

« C’est un coup mortel. Il n’y a plus d’aviation israélienne – plus Arkia, plus El Al, plus Israir », a déclaré Avi Nakash, le propriétaire d’Arkia, à la Douzième chaîne, en référence à la compagnie nationale et à une autre compagnie aérienne israélienne.

La compagnie aérienne Israir a déclaré qu’elle suspendrait ses vols charters à partir de la semaine prochaine jusqu’à la fin du mois. L’entreprise a fait savoir dans un communiqué qu’elle s’efforcerait de faire rentrer dans le pays tous ses passagers qui sont encore à l’étranger – environ 5 000 personnes – d’ici la fin de la semaine.

Les vols internes de Haïfa et de l’aéroport Ben Gurion vers l’aéroport international Ramon, situé à proximité d’Eilat, continueront comme prévu, a noté l’entreprise.

« C’est un moment difficile pour l’industrie du tourisme du pays », a déclaré Israir dans le communiqué.

Un avion Israir sur le tarmac de l’aéroport Ben Gurion. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Wizz Air, une compagnie aérienne hongroise à bas-coût, a annoncé lundi qu’elle suspendrait les vols entre l’Europe et Israël à partir de jeudi jusqu’au 23 mars à cause de l’ordre de mise en quarantaine. Parmi les liaisons annulées, on retrouve les vols vers des destinations incluant Vienne, Budapest, Londres et Varsovie.

Après que les mesures de quarantaine ont été annoncées, El Al, entreprise fleuron de l’aviation israélienne, continuera à proposer des vols internationaux, mais avec un service réduit. Netanyahu a promis de soutenir El Al, qui a commencé à licencier après des pertes massives de revenus dues à l’épidémie de coronavirus.

Il y a environ 300 000 Israéliens à l’étranger qui devraient revenir dans le pays cette semaine, a rapporté la Treizième chaîne, sans donner de source pour le chiffre.

Certaines compagnies étrangères ont déjà suspendu leurs liaisons vers Israël. Alitalia, la compagnie aérienne nationale d’Italie, et Iberia, la principale compagnie aérienne espagnole, ont déclaré vendredi qu’elle ne volerait plus vers l’Etat juif, un jour après que le géant allemand Lufthansa a annoncé annuler tous les vols vers Israël jusqu’au 28 mars.

Vendredi, El Al a annulé certains vols vers San Francisco et plusieurs autres villes européennes. Un cadre de la compagnie a qualifié l’épidémie de coronavirus de « crise sans précédent ».

La compagnie doit aussi annuler ses vols vers Munich, Budapest, Amsterdam, Bruxelles, Bucharest, Vienne et Marseille.

Les salles de départ vides de l’aéroport Ben Gurion. Les gens annulent leurs voyages par crainte du coronavirus, le 8 mars 2020. (Crédit : Flash90)

La décision de lundi de mise en quarantaine devrait mettre à l’arrêt l’industrie du tourisme en Israël, puisque seuls les non-citoyens avec un endroit où passer les 14 jours de quarantaine seront autorisés à entrer dans le pays. Ceux qui sont déjà en Israël devront quitter le pays « dans le calme dans les prochains jours », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué. De nombreux Israéliens devraient annuler leurs projets de vacances plus tôt que de courir le risque de passer deux semaines en quarantaine à leur retour à la maison.

Le ministère des Finances a estimé que le nouvel ordre coûterait à Israël environ 4,9 milliards de shekels (1,2 milliard d’euros) par mois, selon la Douzième chaîne d’information.

« Donc le ministère de la Santé peut bien présenter les meilleures statistiques au monde [sur le coronavirus], ils détruisent l’économie du pays », a déclaré un ministre du cabinet resté anonyme, selon une citation de la Douzième chaîne.

Dimanche, avant même la publication de l’ordre de mise en quarantaine globale pour tous les arrivants, El Al avait rapporté à la bourse de Tel Aviv qu’elle s’attendait à une baisse de revenue de 140 à 160 millions de dollars sur la période de janvier à avril 2020 à cause de la suspension de nombreuses liaisons et d’une baisse de la demande due à l’épidémie mondiale.

El Al a déclaré que son revenu a baissé de 80 à 90 millions de dollars pour le premier trimestre, alors qu’elle attendait des pertes pour la même période de 70 à 90 millions de dollars. Les pertes pour la période de janvier à avril devraient atteindre un total de 80 à 90 millions de dollars. El Al a déclaré que ses pertes pourraient être en partie compensées par des réductions de frais service.

La compagnie aérienne a licencié des centaines d’employés et a taillé les salaires la semaine dernière pour tenter d’endiguer les pertes financières entraînées par le virus COVID-19 et la maladie qu’il cause.

L’Association internationale de transport aérien (IATA) a prévenu jeudi que l’impact total sur les revenus de l’industrie pourrait aller de 63 à 100 milliards de dollars.

Un avion rose et mauve de la compagnie hongroise Wizz Air. (Crédit : Wizz Air)

Pour l’instant, il y a eu 58 cas confirmés du COVID-19 en Israël, principalement des voyageurs revenant de l’étranger. Le gouvernement a pris des mesures pendant des semaines pour réduire les entrées de citoyens étrangers et imposer des quarantaines à domicile. Certains ont critiqué la mesure comme étant draconienne et nuisible diplomatiquement, mais des officiels l’ont défendue car elle permet de tenir le virus à distance. Environ 22 000 Israéliens sont déjà en quarantaine, a déclaré lundi le ministère de la Santé.

Contrairement aux autres ordres de quarantaine, qui étaient sans date limite, Netanyahu a déclaré que le nouvel ordre global de quarantaine sera en place pendant deux semaines. Il a ajouté que d’autres décisions seront prises par le gouvernement pour protéger l’économie, mais sans donner de détails

Le virus, qui est apparu en Chine à la fin de l’année dernière, a infecté plus de 110 000 personnes dans plus de 90 pays, tuant plus de 4 000 personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...