Des croix gammées taguées sur un site juif sacré dans un village palestinien
Rechercher

Des croix gammées taguées sur un site juif sacré dans un village palestinien

Quelque 1 000 Israéliens sont allés au tombeau de Joshua Bin Nun pour prier et étudier les textes juifs sur ce qui est censé être l'anniversaire de la mort de Moïse

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Des croix gammées et d'autres graffitis sur le mur extérieur de ce que certains juifs considèrent comme le site funéraire du personnage biblique Yehoshua Bin Nun dans le village palestinien de Kifl Haris, en Cisjordanie, le 22 février 2016 (Crédit : Sécurité Samarie )
Des croix gammées et d'autres graffitis sur le mur extérieur de ce que certains juifs considèrent comme le site funéraire du personnage biblique Yehoshua Bin Nun dans le village palestinien de Kifl Haris, en Cisjordanie, le 22 février 2016 (Crédit : Sécurité Samarie )

Des fidèles juifs ont trouvé des croix gammées et des graffitis tagués sur les murs extérieurs de la tombe de Joshua bin Nun, dans le nord de la Cisjordanie, jeudi matin, ont indiqué les autorités.

Le Conseil régional de Samarie a déclaré qu’environ 1 000 Israéliens étaient arrivés sur le lieu saint dans le village de Kifl Haris, au nord-ouest de l’implantation d’Ariel, pour prier et étudier des textes juifs durant le jour qu’ils pensent être l’anniversaire de la mort de Moïse.

Le président du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, qui accompagnait les fidèles jeudi matin, a qualifié cet acte de vandalisme de « crime de haine » et a appelé les forces de sécurité à appréhender les responsables.

« C’est un incident sérieux. Le tombeau de Joshua Bin Nun est un site sacré avec une importance historique de premier ordre », a-t-il fustigé.

Illustratif: Des milliers d’hommes juifs ultra-orthodoxes sont entrés dans le village palestinien de Kifl Haris, en Cisjordanie, accompagnés de soldats israéliens, pour prier sur les tombes de Yehoshua Ben Nun et Kaleb Ben Yefune, le 3 mai 2016. (Crédit : Yaakov Naumi / Flash90)

Mis à part cet incident, le pèlerinage sur le site s’est déroulé sans incident.

Le site a été le lieu des affrontements entre les Palestiniens et les troupes de l’armée israélienne, qui ont eu lieu lorsque les fidèles juifs s’y étaient rendus la dernière fois à la fin du mois de décembre.

Un communiqué du porte-parole de l’armée publié au moment de l’incident précisait que les soldats sécurisaient la zone lorsque les Palestiniens ont commencé à leur lancer des pierres et des cocktails Molotov.

Aucun blessé n’a été signalé et les prières se sont déroulés sans incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...