Des démocrates juifs accusent leurs confrères d’antisémitisme
Rechercher

Des démocrates juifs accusent leurs confrères d’antisémitisme

Des législateurs ont adressé une lettre à Biden pour exprimer leur inquiétude après que certains ont déclaré que l'État juif était coupable "d'apartheid" et de "terrorisme"

Le représentant républicain Dean Phillips et la représentante Ilhan Omar à Washington. (Crédit : Tom Williams/CQ Roll Call via JTA)
Le représentant républicain Dean Phillips et la représentante Ilhan Omar à Washington. (Crédit : Tom Williams/CQ Roll Call via JTA)

Quatre démocrates juifs de la Chambre des représentants ont formulé mardi une accusation d’antisémitisme à l’encontre de collègues du parti qui affirment qu’Israël s’est livré à « l’apartheid » et au « terrorisme » contre les Palestiniens.

Leur réprimande figurait dans une lettre adressée au président américain Joe Biden, condamnant la montée de l’antisémitisme déclenchée par la guerre entre Israël et le Hamas au début du mois.

Un membre du Congrès qui a signé la lettre, Dean Phillips du Minnesota, a réprimandé une autre démocrate, Ilhan Omar, dans un district voisin, bien que Phillips ne l’ait pas nommée.

« Les élus ont utilisé une rhétorique antisémite imprudente et irresponsable », indique la lettre envoyée mardi.

Outre Phillips, les autres signataires sont les autres représentants démocrates Josh Gottheimer du New Jersey, Elaine Luria de Virginie et Kathy Manning de Caroline du Nord. Ils n’ont pas nommé leurs collègues, mais ont inclus des citations directes de leurs propos controversés.

Les démocrates juifs ont également interpellé une républicaine qui a comparé l’obligation du port du masque au Congrès à l’étoile jaune nazie.

« Il s’agit notamment de déclarations répétées, inacceptables et manifestement antisémites prononcées par un membre du Congrès comparant les masques faciaux et d’autres mesures de santé publique relatives au COVID-19 à « ce qui s’est passé dans l’Allemagne nazie » pendant l’Holocauste », indique la lettre, en référence à la représentante Marjorie Taylor Greene, représentante républicaine de la Géorgie, qui a été condamnée par les dirigeants de son propre parti pour ses remarques.

La représentante américaine Marjorie Taylor Greene prend la parole lors d’une conférence de presse au Capitole à Washington, le 5 février 2021. (Crédit : AP Photo / Susan Walsh)

« Nous rejetons également les commentaires des membres du Congrès accusant Israël d’être un « État d’apartheid » et de commettre des « actes de terrorisme », indique la lettre.

« Ces déclarations sont antisémites à la base et favorisent un climat hostile à de nombreux Juifs. Nous ne devons jamais oublier qu’il y a moins de quatre-vingts ans, du vivant de nos parents et grands-parents, six millions de personnes ont été assassinées par les nazis lors de l’Holocauste parce qu’elles étaient juives. Israël offre depuis longtemps au peuple juif une patrie dans laquelle il peut être en sécurité après avoir affronté des siècles de persécution. »

Omar, ainsi que ses consœurs Rashida Tlaib du Michigan, Alexandria Ocasio-Cortez de New York et Cori Bush de New York ont accusé Israël d’apartheid, et Omar a déclaré que « les frappes aériennes israéliennes tuant des civils à Gaza sont un acte de terrorisme. »

Le district de Phillips couvre la banlieue de Minneapolis, tandis que celui d’Omar comprend une partie de Minneapolis. Phillips a critiqué Omar par le passé pour ses déclarations sur Israël, mais l’a également défendue.

Le président Joe Biden parle avec Rashida Tlaib, représentante démocrate du Michigan, et Debbie Dingell, représentante démocrate du Michigan, à droite, à son arrivée au Wayne County Airport de Détroit, le 18 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

Quelques heures après la publication de la lettre, Omar a condamné sur Twitter la récente augmentation des attaques antisémites, la qualifiant « d’effroyable ».

« Nous devons être clairs et sans équivoque : l’antisémitisme est inacceptable et n’a sa place dans aucun mouvement », a-t-elle poursuivi. « Combattre le sectarisme de toute sorte signifie combattre le sectarisme de toute sorte. »

Mais Omar a également tenu à interpeller implicitement ceux qui l’attaquent, sans la mentionner nommément dans la lettre.

« Nous ne pouvons pas assimiler la critique légitime du gouvernement israélien, de sa politique et de son occupation militaire à de l’antisémitisme. Relier les actions du gouvernement et de l’armée d’un pays étranger à une foi entière ne contribue en rien à la sécurité du peuple juif », a-t-elle estimé.

Il y a 25 démocrates juifs à la Chambre. Cette lettre intervient alors que les dirigeants républicains qui ont critiqué Greene ont fustigé les dirigeants démocrates pour avoir épargné Omar, Tlaib et Ocasio-Cortez.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...