Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Des dizaines d’incidents antisémites à Milan – dont des menaces de mort

Des graffitis antisémites et menaçants ont été écrits dans les toilettes d'une discothèque ; la communauté est en état d'alerte élevé dans un contexte de guerre entre Israël et le Hamas

Un manifestant met le feu au drapeau israélien pendant une manifestation propalestinienne à Milan, en Italie, le21 octobre 2023. (Crédit : Piero CRUCIATTI/AFP)
Un manifestant met le feu au drapeau israélien pendant une manifestation propalestinienne à Milan, en Italie, le21 octobre 2023. (Crédit : Piero CRUCIATTI/AFP)

Les responsables italiens enquêteraient sur des dizaines d’incidents antisémites liés à la guerre qui oppose Israël au Hamas, dans la ville italienne de Milan. Des graffitis écrits dans les toilettes d’une boîte de nuit appelleraient notamment à tuer les Juifs.

Les messages, traduits dans les médias italiens, disaient « Mort aux Juifs », « bande de rats, on va venir vous chercher dans vos égouts » ou « Nazis de Juifs, vous allez payer ça ». Ces graffitis, accompagnés de dessins du croissant arabe et d’étoiles de David barrées, auraient été retrouvés dans une discothèque, le club Bande Nere, dans l’ancien quartier juif de Milan, vendredi dernier.

« Il y a une atmosphère tendue, pleine de haine, qui règne dans le quartier et qui touche tout le monde », a commenté un employé de la boîte de nuit, qui n’appartient pas à un membre de la communauté juive. Un autre a confié à Il Giornale que « pour le moment, c’est juste un graffiti sur un mur mais qui peut nous garantir que quelque chose de plus grave n’arrivera pas demain ? »

Les institutions communautaires juives – comme cela a été le cas sur tout le continent européen depuis l’assaut barbare perpétré par le Hamas sur le territoire israélien, le 7 octobre – sont en état d’alerte élevé à Milan, une ville qui accueille environ 10 000 Juifs. C’est la deuxième plus grande communauté juive d’Italie après Rome. Les groupes ont émis des directives individuelles comme en direction des familles, recommandant la vigilance et de ne pas s’attarder trop longtemps dans les lieux publics.

Pres de la moitié des parents dont les enfants fréquentent l’École hébraïque de Milan – qui compte 500 élèves – avaient préféré garder leurs enfants à la maison après le massacre du Hamas. Mais le directeur de l’école, Marco Camerini, a fait savoir au journal Corriere della Sera vendredi, que « l’assiduité des élèves a repris son cours habituel ».

Walker Meghnagi, président de la communauté juive de Milan, a perdu sa petite-fille lors du bain de sang du 7 octobre. Tout juste de retour de Tel Aviv, il a souligné l’importance de maintenir un semblant de calme.

« La communauté de Milan continue à vivre tranquillement, comme elle l’a toujours fait, sans baisser la garde… Je peux vous confirmer que nous n’avons pas – et que je n’ai pas – reçu de menace en lien avec ce qui arrive actuellement en Israël, nous n’avons pas d’inquiétude à avoir. Et par dessus tout, nous nous ne faisons pas de politique », a-t-il dit à La Reppublica.

Les tensions étaient palpables au cours d’une manifestation qui a eu lieu samedi à Milan – où approximativement 4 000 personnes se sont mobilisées pour une manifestation anti-Israël. Certains ont scandé « ouvrez la frontière pour qu’on puisse tuer les sionistes », a signalé La Reppublica , et d’autres ont brandi des panneaux avec une image d’Anne Frank portant le keffieh, le foulard arabe.

En réponse à ce rassemblement, Meghnagi a indiqué qu’à »Milan, pour le moment, il n’y a pas de problème, espérons que cela continuera comme ça et pensons plutôt à ce qui est en train de se produire en Israël ».

Il y a eu une recrudescence des signalements d’incidents antisémites dans le monde entier depuis l’assaut barbare du Hamas, durant lequel les terroristes ont massacré plus de 1 400 personnes, des civils en majorité, et pris environ 220 personnes en otage à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.