Des drones pour protéger les cimetières juifs d’Europe
Rechercher

Des drones pour protéger les cimetières juifs d’Europe

Une organisation privée développe ses actions pour protéger les cimetières juifs en Europe

Des participants à une conférence organisée par la Fondation de l'Initiative des cimetières juifs européens (EJCI), basée en Allemagne, observent un drone décoller au-dessus d'un cimetière juif à proximité du village de Reca, en Slovaquie, le mardi 26 février 2019. (AP Photo/Petr David Josek)
Des participants à une conférence organisée par la Fondation de l'Initiative des cimetières juifs européens (EJCI), basée en Allemagne, observent un drone décoller au-dessus d'un cimetière juif à proximité du village de Reca, en Slovaquie, le mardi 26 février 2019. (AP Photo/Petr David Josek)

RECA, Slovaquie — Une organisation privée renforce son activité pour préserver de vieux cimetières juifs en Europe.

L’association a recours à des drones pour cartographier les sites funéraires dans des pays où la Shoah a décimé les communautés juives locales.

Mardi, l’Initiative des cimetières juifs européens (EJCI) a déclaré que ses équipes prévoyaient de cartographier 1 500 cimetières juifs en Slovaquie, Grèce, Moldavie, Lituanie et Ukraine cette année.

L’Union européenne finance le projet alors que l’on observe une recrudescence des actes antisémites dans les pays européens, notamment des croix gammées taguées sur des stèles et d’autres actes de vandalisme visant des cimetières juifs.

Les participants d’une conférence organisée par la Fondation de l’Initiative des cimetières juifs européens (EJCI), basée en Allemagne, nettoient une pierre tombale dans un cimetière juif situé à proximité du village de Reca, en Slovaquie, le mardi 26 février 2019. (AP Photo/Petr David Josek)

Philip Carmel, le responsable de l’initiative basée en Allemagne, a fait savoir que des barrières seraient érigées autour des cimetières abandonnés pour marquer leur présence physique, « pour que les gens sachent qu’il y a un cimetière juif ».

Le groupe veut aussi recruter des volontaires dans les cinq pays pour conserver les cimetières.

Des pierres tombales dans le bois du cimetière juif situé à proximité du village de Reca, en Slovaquie, le mari 26 février 2019.
(AP Photo/Petr David Josek)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...