Des élus de la Liste arabe unie reçoivent des menaces de mort
Rechercher

Des élus de la Liste arabe unie reçoivent des menaces de mort

Le Premier ministre "a dépassé toutes les limites avec ses incitations à la haine sauvages et dangereuses", a déploré le parti arabe

(De gauche à droite) : les membres de la Liste arabe unie Osama Saadi, Ayman Odeh, Ahmad Tibi et Mansour Abbas arrivent à la résidence présidentielle de Jérusalem pour les consultations avec Rivlin sur la nomination du Premier ministre, le 22 septembre 2019. (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
(De gauche à droite) : les membres de la Liste arabe unie Osama Saadi, Ayman Odeh, Ahmad Tibi et Mansour Abbas arrivent à la résidence présidentielle de Jérusalem pour les consultations avec Rivlin sur la nomination du Premier ministre, le 22 septembre 2019. (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)

La Liste arabe unie a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu de s’être livré à de « l’incitation à la haine » qui aurait conduit certains de ses membres à recevoir des menaces de mort.

Alors que le temps imparti à Benny Gantz, chef de Kakhol lavan, pour former une coalition est compté, Netanyahu affirme que son rival centriste travaille à la formation un gouvernement de minorité soutenu par la Liste arabe unie. Le Premier a qualifié des élus de la Liste arabe unie de « partisans du Jihad islamique et du Hamas », deux groupes terroristes palestiniens dans la bande de Gaza.

« Ces derniers jours, Netanyahu a dépassé toutes les limites avec ses incitations à la haine sauvages et dangereuses. Il répand des mensonges et affirment que nos députés sont des partisans du terrorisme. La communauté arabe et ses représentants sont légitimes comme toute communauté », a déclaré le parti dans un communiqué.

« Nous en appelons au président Reuven Rivlin et au procureur général, Avichai Mandelblit, pour prendre position contre cette incitation à la haine, qui a conduit à des dizaines de menaces de mort contre nos élus », ajoutait le communiqué.

Dans le même temps, Ayman Odeh, le chef de la Liste arabe unie, alliance de quatre partis à prédominance arabe, a demandé à être protégé après avoir reçu des menaces de mort, a annoncé la Radio de l’Armée.

Dans une lettre adressée au chef de la police et au responsable de la sécurité à la Knesset, Ayman Odeh a mis en avant une photo truquée de lui en uniforme du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien qui a été publiée sur Twitter.

On pouvait lire dans le texte qui accompagnait le tweet : « Après le dernier épisode de violence et les manifestations en soutien de Gaza, je me suis souvenu de ce que Ayman Odeh avait dit à la Radio de l’armée : ‘Je veux être un chef de l’opposition et recevoir des briefings de sécurité’, mais la gauche ne comprend toujours pas le danger représenté par les partisans du Hamas et du Jihad islamique dans la Knesset israélienne et veut former un gouvernement restreint avec eux ».

La lettre d’Odeh affirme que la photo vise à le présenter comme un « ennemi public » et encourage les violences à l’encontre de sa personne.

« L’histoire nous a appris que des photos comme celles-ci peuvent conduire à des assassinats politiques », a-t-il écrit.

Odeh a appelé à mener une enquête sur l’origine de la photo et à traduire en justice les responsables.

Le compte Twitter derrière l’image, @TrueNewsIl, a également partagé une photo du député de la Liste arabe unie, Ahmad Tibi, en uniforme du Jihad islamique.

https://twitter.com/TrueNewsIL/status/1194917263050190848/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1194917263050190848&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.timesofisrael.com%2Fliveblog_entry%2Fjoint-list-head-asks-for-protection-after-photo-shared-of-him-in-islamic-jihad-fatigues%2F

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...