Des élus demandent à en savoir plus sur un accord Russie-Syrie avorté
Rechercher

Des élus demandent à en savoir plus sur un accord Russie-Syrie avorté

Cet accord prévoyait un retrait des forces américaines de Syrie, l'expulsion des milices iraniennes et un assouplissement des sanctions infligées à l'Iran

Le secrétaire du conseil de sécurité de la fédération russe Nikolai Patrushev, à gauche, rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 1er février 2018 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le secrétaire du conseil de sécurité de la fédération russe Nikolai Patrushev, à gauche, rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 1er février 2018 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Trois députés israéliens de l’opposition ont adressé un courrier au député Avi Dichter, président de la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense, exigeant qu’il leur montre une lettre qu’Israël a reçu des responsables russes sur un rejet d’un accord visant à expulser l’Iran de Syrie, a fait savoir la Dixième chaîne.

Cette offre faisait partie d’une proposition soumise par le secrétaire russe au Conseil de sécurité Nikolai Patrushev à son homologue israélien Meir Ben Shabbat en septembre, et destinée à améliorer les liens entre les Etats-Unis et la Russie via un accord sur l’Iran et la Syrie, a rapporté le site d’information Axios jeudi.

Selon le reportage, cet accord stipulait que les forces américaines quittaient la Syrie et que les milices iraniennes en étaient expulsées.

Netanyahu aurait rejeté cet accord parce qu’il incluait un assouplissement des sanctions infligées à l’Iran.

Les trois députés Merav Michaeli, Ofer Shelach et Omer Bar-Lev a exigé que Dichter soumette cette lettre à la commission parlementaire et Netanyahu a été convoqué devant les députés pour répondre de cet accord avorté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...