Des fans de foot suspectés d’avoir passé à tabac un fan du Beitar Jerusalem
Rechercher

Des fans de foot suspectés d’avoir passé à tabac un fan du Beitar Jerusalem

Un homme de 25 ans a été grièvement blessé par des débris de verre après avoir crié "Allez le Beitar" à l'intention d'un groupe de supporters de l'Hapoel Tel Aviv

Des images de caméra de vidéosurveillance montrent un homme poursuivi par un groupe de supporters de l'Hapoel Tel Aviv, le 8 septembre 2019. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Des images de caméra de vidéosurveillance montrent un homme poursuivi par un groupe de supporters de l'Hapoel Tel Aviv, le 8 septembre 2019. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Des supporters d’une équipe de football de Tel Aviv sont soupçonnés d’avoir violemment agressé un homme qui exprimait son soutien à un club rival.

Les services ambulanciers de Magen David Adom ont déclaré peu après minuit dimanche avoir reçu un signalement d’un homme de 25 ans blessé par des débris de verre à Tel Aviv. Les secouristes ont soigné l’homme sur place.

La victime aurait crié « Allez le Beitar » à l’adresse d’un groupe de supporters de l’Hapoel Tel Aviv, en référence à l’équipe du Beitar Jerusalem. Les fans de l’Hapoel auraient réagi en passant l’homme à tabac, le jetant contre une vitrine de magasin.

Les images des caméras de vidéo surveillance montrent la victime se faire poursuivre par le groupe dans une rue de Tel Aviv.

« Quand j’ai vu qu’ils ne plaisantaient pas et qu’il y avait de la haine dans leurs yeux, et que j’ai vu autour [de moi] entre trente et quarante personnes, les yeux empoisonnés, j’ai tenté de m’enfuir », a confié la victime, non identifiée, au site Ynet.

« C’est alors qu’un motard a commencé à me frapper. Je suis tombé, et ils se sont jetés sur moi et m’ont tabassé. J’ai pensé qu’ils allaient me tuer », a-t-il ajouté.

Le groupe de fans de l’Hapoel revenait probablement d’un évènement marquant le vingtième anniversaire de la création d’Hapoel Ultras, une organisation des plus fervents supporters du club qui a été associée à des faits de hooliganisme.

La police a ouvert une enquête sur l’agression présumée, mais n’a procédé, pour l’heure, à aucune arrestation.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...