Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Des graffitis anti-Israël sur deux magasins de la banlieue nord de New York

Selon le propriétaire juif d'une boutique de cadeaux à Scarsdale, son commerce a été pris pour cible à cause de l'affiche "Nous sommes aux côtés d'Israël" en vitrine

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des graffitis sur la façade du Scoop Shop, un magasin de glaces et de cadeaux de Scarsdale, au nord de New York, le 25 janvier 2024. (Crédit : Adam Deutsch via JTA)
Des graffitis sur la façade du Scoop Shop, un magasin de glaces et de cadeaux de Scarsdale, au nord de New York, le 25 janvier 2024. (Crédit : Adam Deutsch via JTA)

New York Jewish News via JTA – Deux magasins d’un centre commercial de Scarsdale, au nord de New York, ont été vandalisés par des graffitis anti-Israël mercredi soir.

Les mots « Genocide supporters » (« Partisans du génocide ») ont été écrits à la peinture noire sur la vitrine d’un glacier/boutique de cadeaux et connu sous le nom de Scoop Shop. Des photos montrent les oreillers et les animaux en peluche aux couleurs vives du magasin, visibles à l’intérieur. Un magasin de vêtements appelé Cheryl’s Closet, situé dans le même centre commercial, le Golden Horseshoe Shopping Mall, a été vandalisé avec le même message.

Le propriétaire de Scoop, Adam Deutsch, qui est Juif, a déclaré qu’il pensait que le magasin avait été pris pour cible en raison d’une affiche disant « Nous sommes solidaires d’Israël » qui se trouvait dans la vitrine du magasin depuis quelques mois.

Certains groupes pro-palestiniens de la ville de New York ont exhorté leurs partisans à boycotter les entreprises ayant des liens avec Israël, mais Deutsch a déclaré qu’il n’avait pas entendu dire que des activistes s’en prenaient à son magasin avant l’acte de vandalisme, qui s’est produit pendant la nuit et a été découvert jeudi matin.

« Cela a été un choc pour moi lorsque je me suis réveillé ce matin », a-t-il indiqué par téléphone au New York Jewish Week.

Il pense que le magasin a été pris pour cible en raison de son enseigne pro-Israël et non en raison de son identité juive. « Ce qu’ils ont écrit semble avoir été écrit à cause de l’enseigne, et non à cause de moi, mais qui sait ? »

Selon ABC 7 New York, les propriétaires de Cheryl’s Closet, une boutique huppée de vêtements pour femmes, seraient également Juifs. Contactée par le New York Jewish Week, une employée du magasin a déclaré qu’elle ne pouvait pas commenter l’incident.

Le centre commercial abrite également un supermarché casher, Seasons, qui n’a pas été dégradé.

Les magasins n’ont pas subi de dommages permanents et les graffitis ont été effacés. Le maire de Scarsdale, Justin Arest, et la procureure du comté de Westchester, Miriam E. Rocah, ont visité le centre commercial qui se trouve en face du centre communautaire juif de Mid-Westchester.

Un rassemblement de partisans d’Israël s’est tenu dans le centre commercial jeudi.

Collins Coyne, de la police de New Rochelle, a déclaré que des inspecteurs avaient vérifié les magasins et enquêtaient. « Personne n’a été blessé, il n’y a pas de dégâts, mais c’est évidemment très douloureux pour la communauté », a-t-il déclaré. Le centre commercial est situé à la frontière de New Rochelle et de Scarsdale et relève de la compétence de la police de New Rochelle.

Le représentant de la région au Congrès, Jamaal Bowman, qui a essuyé des critiques à l’égard d’Israël au cours des derniers mois, a condamné l’incident, tout comme son adversaire aux primaires de l’année prochaine, George Latimer. Ce dernier a participé au rassemblement jeudi après-midi.

Selon les données de la police de New York, l’antisémitisme a grimpé en flèche dans la ville de New York depuis l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, bien que l’on ne dispose pas de données comparables et actualisées pour le reste de l’État de New York. Des groupes juifs ont signalé une recrudescence de l’antisémitisme au niveau national et en ligne depuis l’attaque terroriste, au cours de laquelle les terroristes du Hamas ont tué environ 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et pris 253 autres en otage – dont 132 seraient encore retenus en captivité dans la bande de Gaza.

La gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, citant la flambée des actes de haine depuis le 7 octobre, a déclaré jeudi qu’elle proposait un nouveau financement de 60 millions de dollars pour les groupes exposés aux crimes de haine, et qu’elle ajoutait des dizaines de nouvelles infractions pouvant être qualifiées de crimes de haine, dont les graffitis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.