Des habitants de Varsovie brûlent l’effigie d’une femme juive
Rechercher

Des habitants de Varsovie brûlent l’effigie d’une femme juive

Lors d'un rituel de l'arrivée du printemps, un groupe a mis le feu avant de noyer une marionnette "avec cette gueule et ce gros nez si connus dans l'histoire polonaise"

Image d'illustration de Polonais en train de fêter le premier jour du printemps en brûlant l'effigie de Marzanna avant de la jeter dans la Vistule. (Capture d'écran: YouTube)
Image d'illustration de Polonais en train de fêter le premier jour du printemps en brûlant l'effigie de Marzanna avant de la jeter dans la Vistule. (Capture d'écran: YouTube)

VARSOVIE, Pologne – Un groupe d’habitants de Varsovie a célébré le premier jour du printemps en brûlant l’effigie d’une femme juive.

Une vidéo de l’incident qui a eu lieu la semaine dernière a été supprimée de YouTube. Un procureur polonais serait chargé d’enquêter sur ce qu’il s’est passé, a fait savoir le site d’informations Wporst.

La séquence montrait un groupe appelé « la conscience de la Télévision de la Nation ».

Les participants ont mis le feu et noyé une effigie de femme juive dans la Vistule, qui serait le fleuve plus long et le plus large de toute la Pologne.

La coutume de la noyade d’une marionnette incarnant Marzanna — qui symbolise l’hiver – est un élément populaire du folklore polonais, en particulier dans les petites villes. Ce personnage n’a jamais été connecté à aucune minorité nationale vivant en Pologne.

Le groupe de Varsovie a appelé sa réunion de la semaine dernière un « antisé-meeting ». Dans la description de la vidéo de l’effigie en feu, il a écrit que la marionnette symbolisait ce qui est laid, froid et mauvais. « Cette gueule, ce gros nez, si connus dans l’histoire polonaise », a commenté l’un des participants.

Le Centre de lutte contre les comportements racistes et xénophobes a informé le bureau du procureur local de l’incident.

« Durant la Seconde Guerre mondiale, un habitant de Varsovie sur quatre est mort parce qu’il était juif. En imitant les nazis aujourd’hui, vous devez être soit complètement idiot ou le dernier des porcs. Mais certainement pas un patriote », a déclaré le centre dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...