Des habitations évacuées suite à un incendie à Kiryat Shmona
Rechercher

Des habitations évacuées suite à un incendie à Kiryat Shmona

Le feu a démarré dans une base militaire voisine avant de se propager ; il n'y aurait pas eu de blessés ; des centres d'hébergement ont été ouverts par la municipalité

Capture d'écran d'une vidéo d'un feu de forêt après de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, le 12 août 2021. (Capture d'écran : Twitter)
Capture d'écran d'une vidéo d'un feu de forêt après de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, le 12 août 2021. (Capture d'écran : Twitter)

Un important feu de forêt a éclaté, jeudi après-midi, près de la frontière avec le Liban, entraînant l’évacuation de certaines habitations de Kiryat Shmona.

La pollution de l’air dans la zone s’est élevée à des niveaux inquiétants.

La municipalité a demandé aux résidents vivant à proximité de l’incendie de fermer les fenêtres et d’éviter d’inhaler les fumées qui se sont formées sur le secteur. Des centres d’hébergement ont été mis en place aux centres communautaires de Beit Vancouver et d’Arthur Fox pour y accueillir les résidents, a indiqué la ville.

De leur côté, les ministères de la Santé et de la Protection environnementale ont émis un communiqué conjoint mettant en garde contre le fort niveau de pollution sur la ville.

Après avoir réalisé des examens, « de très fortes concentrations de particules inhalables ont été découvertes » excédant le niveau d’alerte, ont fait savoir les ministères.

Conseil a été donné aux personnes âgées, aux enfants, aux femmes enceintes ou aux personnes atteintes d’une maladie du poumon ou cardiaque de rester chez eux, les fenêtres fermées, climatisation allumée.

L’incendie s’est déclenché vers 16h sur une base militaire voisine et s’est propagé en direction des communautés civiles, selon le communiqué des ministères.

Quatre Canadairs ont largué du retardant sur les flammes tandis que les équipes, au sol, luttaient pour contenir le feu, ont expliqué les médias israéliens.

La route reliant Kfar Giladi et Kiryat Shmona a été fermée suite au sinistre.

Au cours des deux dernières semaines, environ 50 hectares de forêt, dans le secteur de la crête de Ramim, ont été dévorés par les flammes suite au tir de fusées éclairantes par l’armée, a noté le site Ynet.

Les responsables municipaux du nord du pays avaient rencontré le Commissaire chargé des incendies et des secours, Dedi Simchi, déplorant un manque d’unités de sapeurs-pompiers sur le terrain pour combattre les flammes. Simchi leur avait répondu que ces équipes étaient nécessaires pour combattre d’autres incendies autrement menaçants tandis que celui qui s’était déclenché vers la crête ne posait aucun danger pour des résidents.

Au cours des dernières chaleurs, avec un été sec, un certain nombre de feux de forêt ont éclaté dans différents endroits du pays.

La semaine dernière, un incendie près de Jérusalem a entraîné l’évacuation de certaines habitations dans une communauté aux abords de la capitale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...