Des industriels utilisent une usine de missiles pour produire des respirateurs
Rechercher

Des industriels utilisent une usine de missiles pour produire des respirateurs

La nouvelle chaîne de production créée "en quelques jours" a livré 30 respirateurs au ministère de la Santé pour faire face à la pénurie due à la pandémie de coronavirus

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des ingénieurs produisent des respirateurs dans une usine de missiles reconvertie. (Ministère de la Défense)
Des ingénieurs produisent des respirateurs dans une usine de missiles reconvertie. (Ministère de la Défense)

Des fabricants israéliens ont converti une usine de missiles en usine de fabrication de respirateurs pour faire face à la pénurie de machines dans le contexte de la pandémie de coronavirus, a déclaré le ministère de la Défense.

Le projet est une collaboration entre le ministère, la société médicale Inovytec et l’entreprise publique Israel Aerospace Industries, la plus grande entreprise aérospatiale et de défense du pays.

La nouvelle ligne de production, dans une usine d’Israel Aerospace Industries, a livré ses 30 premiers respirateurs au ministère de la Santé, a déclaré mardi le ministère de la Défense. Elle est située dans le département de production de missiles classifiés de la société.

Les respirateurs sont de la gamme Ventway Sparrow des machines conçues par Inovytec, qui, selon la société, sont une version portable, compacte et durable pour le traitement d’urgence des enfants et des adultes dans et hors des hôpitaux. Ils sont utilisés en Israël et à l’étranger.

« Ce développement permettra la production de respirateurs essentiels pour le traitement vital des patients diagnostiqués avec le virus COVID-19 », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

« L’État d’Israël doit développer des capacités indépendantes pour tout ce qui concerne la lutte contre la pandémie du virus COVID-19. Nous ne pouvons pas rester dépendants des achats d’autres pays. Nous devons développer des capacités indépendantes et avancées », a déclaré le ministère de la Défense.

Le communiqué n’indiquait pas combien de respirateurs la chaîne de production prévoyait de fabriquer.

La Direction de la production et des achats du ministère de la Défense et les organismes de la Direction de la recherche et du développement de la défense ont participé au projet.

La chaîne de production « a été installée en quelques jours », a déclaré le ministère de la Défense.

À LIRE : Anxieux, les Israéliens comptent leurs respirateurs – ou tentent d’en fabriquer

La société Inovytec, basée à Raanana, est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes médicaux pour les soins urgents sur le front.

Israel Aerospace Industries fabrique entre autres des drones, des radars et des satellites de communication. Les ingénieurs spécialisés dans les missiles et l’espace de la société ont collaboré avec le personnel d’Inovytec sur ce projet.

Un respirateur Ventway Sparrow conçu par Inovytec et produit par le ministère de la Défense et IAI. (Crédit : Ministère de la Défense)

Ces dernières semaines, l’entreprise a mis ses laboratoires et ses ingénieurs – qui travaillent généralement sur les systèmes de défense – au service de la recherche de moyens de lutte contre la pandémie. Elle a mis au point un prototype de machine qui utilise la lumière ultraviolette (UV) pour tuer les virus et les bactéries sur les surfaces en milieu hospitalier.

Ce dispositif permettra aux centres médicaux d’accélérer le processus de stérilisation de leurs salles et de les préparer au traitement de nouveaux patients. Aujourd’hui, cette stérilisation se fait à l’aide de produits chimiques, comme le chlore ou l’alcool.

Selon un rapport préparé la semaine dernière pour la commission spéciale de la Knesset sur la gestion du coronavirus, il y a au maximum 1 437 respirateurs dans le pays encore disponibles pour traiter les malades du coronavirus. Le ministère de la Santé a contesté ce chiffre, affirmant qu’il y avait 2 864 respirateurs disponibles.

Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, a voulu jouer un rôle de premier plan dans la réponse du pays à la pandémie, et s’est donc associé au Premier ministre Benjamin Netanyahu et aux responsables du ministère de la Santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...