Des Israéliens collectent jouets, bonbons et vêtements pour les réfugiés syriens
Rechercher

Des Israéliens collectent jouets, bonbons et vêtements pour les réfugiés syriens

"Ce sont nos voisins", a dit le conseil régional du Golan, appelant les résidents à offrir aux enfants déplacés "un moment de joie douce et innocente"

Des enfants syriens de la province de Deraa qui ont fui les bombardements de forces pro-gouvernementales attendent de pouvoir franchir la frontière jordanienne, à Nassib, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / Mohamad ABAZEED)
Des enfants syriens de la province de Deraa qui ont fui les bombardements de forces pro-gouvernementales attendent de pouvoir franchir la frontière jordanienne, à Nassib, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / Mohamad ABAZEED)

Les autorités israéliennes sur le plateau du Golan ont lancé une campagne recommandant vivement aux résidents locaux d’offrir des jouets, des jeux et des vêtements aux Syriens déplacés à proximité de la frontière où ils ont fui les bombardements des forces gouvernementales syriennes.

Vendredi, les militaires israéliens ont annoncé qu’ils avaient fourni plusieurs tonnes d’aide humanitaire au sud-ouest de la Syrie mais qu’ils n’accepteraient pas les dizaines de milliers de réfugiés de la zone qui ont commencé à se rassembler le long de la frontière.

L’opération a duré « plusieurs heures », a expliqué l’armée, et environ 300 tentes, 13 tonnes de produits alimentaires, trois palettes de fournitures médicales et 30 tonnes de vêtements et de chaussures ont été livrées aux réfugiés.

« Les réfugiés sont arrivés sans équipements basiques nécessaires à une vie digne », a commenté Eli Malka, chef du conseil régional du Golan, dans un communiqué émis dimanche soir. « Aux côtés des activités humanitaires de l’armée israélienne ces derniers jours, j’ai ordonné l’ouverture d’un centre de collecte d’équipements supplémentaires pour permettre aux réfugiés de vivre de manière humaine ».

Malka a expliqué que cette collecte aura lieu lors des prochains jours dans les communautés variées du plateau du Golan, après quoi les produits seront transférés aux militaires avant d’être remis aux Syriens.

Des tracteurs chargent de l’aide humanitaire provenant de l’armée israélienne qui sera envoyée aux réfugiés syriens dans les campements en tente dans le sud-ouest de la Syrie, le 28 juin 2018 (Crédit : Armée israélienne)

« Nous serions heureux que chaque famille prépare un paquet fermé pour un enfant syrien avec des petits jeux et des jouets, des crayons et des bonbons qui ne fondent pas, pour leur offrir un moment de joie douce et innocente », a ajouté Malka.

Un prospectus transmis aux résidents du Golan a fait la liste des autres objets qui pouvaient être donnés – chaussures et sandales, des vêtements pour les hommes et les petits garçons, des biberons, des tétines, des pots, des pantalons et des bouteilles d’eau minérale.

Le document demandait également des poupées, des animaux en peluche et des petites voitures, en précisant que « l’objectif est que tous les enfants/ les réfugiés puissent trouver un objet de réconfort ».

Depuis la reprise des attaques par les forces pro-régime au début du mois dans la province de Daraa, des dizaines de milliers de civils syriens affluent vers les frontières israélienne et jordanienne avoisinantes, en quête d’un refuge.

Un certain nombre de camps ont été dressés dans le secteur mais ils manquent généralement d’accès à l’eau potable, à l’électricité et autres nécessités de base. Dans de nombreux cas, ces camps sont surpeuplés et n’offrent pas suffisamment d’abris. Certains Syriens dormiraient dehors pendant la nuit.

« Ce sont nos voisins et nous considérons comme une mitzvah [le devoir religieux Juif] le fait de les aider dans cette période où ils en ont tellement besoin », a poursuivi Malka.

Les personnels médicaux de l’armée israélienne soignent un enfant syrien blessé amené au sein de l’Etat juif pour y être pris en charge dans un hôpital, le 29 juin 2018 (Crédit : Armée israélienne)

Vendredi soir, l’armée israélienne a fait venir six ressortissants syriens blessés – dont quatre enfants devenus récemment orphelins, selon des informations – dans le pays où ils seront pris en charge par un hôpital local au cours d’une « opération médicale unique et complexe », ont dit les militaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...