Des jeunes de Seine-Saint Denis et des travailleurs sociaux en voyage en Israël
Rechercher

Des jeunes de Seine-Saint Denis et des travailleurs sociaux en voyage en Israël

Une quarantaine de jeunes emmenés par un duo judeo-musulman s'est rendu en Israël à la rencontre de jeunes juifs et arabes, loin des préjugés mais dans une réalité toujours complexe

Le village d'Abu Gosh, réputé pour abriter dans la paix une population mixte juive et arabe (Crédit: Wikimedia Commons/Hanay)
Le village d'Abu Gosh, réputé pour abriter dans la paix une population mixte juive et arabe (Crédit: Wikimedia Commons/Hanay)

« Mourad, 28 ans, de l’association Zy’Va de Nanterre découvre Israël pour la première fois, » explique l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), partenaire d’une initiative menée par « Henri Cohen Solal, 68 ans, psychanalyste et fondateur de Beit Esther, une institution qui œuvre auprès des populations défavorisées en Israël, et Nour-Eddine Skiker, président de l’association Jalons pour la paix », une jolie histoire que rapporte Le Parisien.

Une quarantaine de jeunes de Seine-Saint Denis participent à ce voyage, ainsi que des travailleurs sociaux d’Ile de France.

Une jeune femme, membre du conseil local des jeunes d’Aubervilliers explique à la journaliste du Parisien : « Nous avons grandi avec les clichés du juif qui spoliait les Arabes. On a vécu un véritable lavage de cerveau ». Des préjugés qui fondront au soleil d’Israël, sans pour autant effacer une réalité complexe.

Le groupe s’est rendu à Abou Gosh, village-symbole de la coexistence pacifique entre juifs et arabes israéliens, à Yad-Vashem, au mur Occidental, et certains des participants se sont rendus sur le mont du Temple pour la prière musulmane du vendredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...