Des juifs de gauche dénoncent la déclaration prématurée de victoire de Trump
Rechercher

Des juifs de gauche dénoncent la déclaration prématurée de victoire de Trump

Alors que M. Biden progresse dans les États clés, les organisations de gauche se moquent de la tentative du président de crier victoire trop tôt

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le président Donald Trump prononce un discours dans l'East Room à la Maison Blanche, le 4 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)
Le président Donald Trump prononce un discours dans l'East Room à la Maison Blanche, le 4 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

NEW YORK – Des organisations juives américaines ont critiqué mercredi le président américain Donald Trump pour avoir crié victoire à l’élection présidentielle – sans preuves -, demandant à ce que tous les votes soient comptés avant de désigner un vainqueur.

Tôt mercredi, M. Trump a allégué depuis la Maison Blanche que les démocrates se livraient à une fraude électorale généralisée, sans apporter de preuves. Il a déclaré qu’il porterait plainte devant la Cour suprême.

« Franchement, nous avons gagné cette élection », a déclaré M. Trump, même s’il reste des votes à compter dans les États clés sur le terrain.

Les dirigeants de 20 organisations juives, pour la plupart de gauche, ont fait des déclarations appelant tous à attendre le décompte des voix.

Le candidat Démocrate à la présidence Joe Biden interpelle ses partisans alors qu’il quitte le restaurant Relish à Philadelphie, le 3 novembre 2020. (AP Photo/Carolyn Kaster)

« Bien que le vote ait été clôturé hier, cette campagne électorale ne sera pas terminée tant que chaque vote n’aura pas été compté », a déclaré la PDG du National Council of Jewish Women, Sheila Katz. « Même s’il nous faudra peut-être attendre un peu plus longtemps cette année pour connaître les résultats définitifs de l’élection, nous serons patients, nous persévérerons, nous endurerons ».

Pour sa part, le rival démocrate Joe Biden a demandé à ses partisans de « garder la foi » et de rester patients pendant le décompte des voix lors de la longue élection présidentielle américaine.

Il n’était pas clair quand et à quelle vitesse un gagnant pouvait être déterminé. Une vague de votes tardive dans le Wisconsin et le Michigan a donné à Biden de petites longueurs d’avance dans ces États clés, mais il était encore trop tôt pour le désigner. Plus d’un million de votes étaient également en suspens en Pennsylvanie, autre état-clé.

Le chef de la Democratic Majority for Israel, Mark Mellman, a déclaré : « Donald Trump ne décide pas qui a gagné et qui a perdu. Cela dépend de la volonté du peuple, telle qu’elle s’exprime à travers les votes comptés par les responsables des élections locales ».

« Chaque vote régulier doit être compté. Nous savons que le soutien aux démocrates augmentera à mesure que les votes par correspondance, correctement exprimés le jour du scrutin, seront comptés. En tant que dirigeant de la plus grande démocratie du monde, un président décent insisterait pour que chaque vote valide soit compté au lieu de priver les Américains de leur droit de vote, semant la division et créant la confusion à chaque étape de cette période électorale », a-t-il ajouté.

Des gens à Times Square, déguisés en Donald Trump et Joe Biden, attendent les résultats des élections du 3 novembre 2020 à New York. (David Dee Delgado/Getty Images/AFP)

Mme Stosh Cotler, PDG de Bend the Arc : Jewish Action, a déclaré que les paroles de Trump étaient un signe de désespoir.

« Nous nous associons à nos voisins pour garantir que nous comptons chaque vote, que nous appliquons notre démocratie et que nous nous mettons au travail pour construire un pays où nous sommes tous libres et en sécurité », a-t-elle déclaré.

« Le président Trump et ses collaborateurs savent qu’ils sont en train de perdre – c’est pourquoi ils essaient de faire de l’intimidation et de tricher pour s’en sortir. Ils sont prêts et disposés à démanteler nos institutions démocratiques et à mettre en danger les Juifs et tous ceux qui sont visés par le nationalisme blanc, afin de préserver, de construire et de consacrer leur pouvoir contre la volonté du peuple. Mais ce ne sont pas la peur et la violence qui décident de nos élections : ce sont les votes du peuple qui décident. Et nos voix seront entendues », a-t-elle ajouté.

La rabbin Jill Jacobs, qui dirige l’organisation T’ruah regroupant plus de 2 000 membres du clergé juif, a déclaré dans un communiqué : « Prendre le temps de compter et de vérifier chaque bulletin de vote est un signe que notre démocratie fonctionne ».

« Le Talmud enseigne que nous ne nommons pas un chef de file de la communauté sans consulter au préalable la communauté », a-t-elle ajouté. « La fausse déclaration de victoire du président hier soir, et son appel à mettre fin prématurément au comptage des votes, représentent une dangereuse menace pour la démocratie américaine ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...