Des jumelles palestiniennes accusées d’avoir fabriqué des bombes artisanales
Rechercher

Des jumelles palestiniennes accusées d’avoir fabriqué des bombes artisanales

L'une des sœurs a appris à fabriquer des explosifs avec des vidéos en ligne, la deuxième l'a aidé à les cacher, selon le Shin Bet

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Diana Hawila (à gauche), et Nadia Hawila (à droite), deux sœurs jumelles de la ville palestinienne de Tulkarem, qui ont été arrêtées par les forces de sécurité israéliennes en décembre 2015 pour avoir fabriqué des bombes artisanales et d'autres dispositifs explosifs pour les utiliser dans des attaques terroristes, selon le service de sécurité du Shin Bet le 25 janvier, 2016 (Crédit : Shin Bet)
Diana Hawila (à gauche), et Nadia Hawila (à droite), deux sœurs jumelles de la ville palestinienne de Tulkarem, qui ont été arrêtées par les forces de sécurité israéliennes en décembre 2015 pour avoir fabriqué des bombes artisanales et d'autres dispositifs explosifs pour les utiliser dans des attaques terroristes, selon le service de sécurité du Shin Bet le 25 janvier, 2016 (Crédit : Shin Bet)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté deux sœurs jumelles âgées de 18 ans de Shwaika, qui ont fabriqué des bombes, en dehors de la ville palestinienne de Tulkarem en Cisjordanie le mois dernier, a annoncé le service de sécurité du Shin Bet lundi.

Des soldats des forces de défense israéliennes et des agents du Shin Bet ont découvert des bombes tuyaux et d’autres matériaux explosifs dans la maison de Diana et Nadia Hawila à la fin du mois de décembre 2015, ont indiqué des responsables.

En outre, ils ont trouvé des couteaux, des bandeaux du Hamas et du « matériel pour les émeutes », a déclaré le Shin Bet dans un communiqué, mais n’a pas indiqué que les jumelles étaient, en fait, des membres du Hamas.

« Cette enquête prouve encore une fois la motivation pour mener des attaques terroristes, en particulier chez ceux qui ne font pas partie des organisations terroristes, y compris les femmes », a déclaré le Shin Bet.

Des bombes artisanales retrouvées dans la maison de Diana et Nadia Hawila en dehors de Tulkarem à la fin du mois de décembre 2015 (Crédit : Shin Bet)
Des bombes artisanales retrouvées dans la maison de Diana et Nadia Hawila en dehors de Tulkarem à la fin du mois de décembre 2015 (Crédit : Shin Bet)

Lors de son interrogatoire, Diana Hawila a admis avoir acheté de l’engrais et d’autres produits chimiques nécessaires pour créer les explosifs.

Elle a appris à fabriquer des bombes en regardant des vidéos en ligne, selon le Shin Bet. Diana a également regardé les vidéos d’extrémistes islamiques qui encourageaient les femmes à prendre part à des attaques terroristes contre les Israéliens et les Juifs, qui « ont renforcé sa décision d’agir », a déclaré le Shin Bet.

« Il y a une augmentation significative de l’utilisation de l’Internet dans le but de créer des armes pour les utiliser dans des attaques terroristes et dans la diffusion de messages incitant [à la violence] », a déclaré le service de sécurité dans un communiqué.

Diana avait prévu d’utiliser ses engins explosifs fabriqués à la maison contre des citoyens et des soldats israéliens, a ajouté le Shin Bet.

Les forces de sécurité ont trouvé des allumettes et des billes dans la maison de Diana et Nadia Hawila, qui aurait pu être utilisé lors de manifestations violentes, en décembre 2015 (Crédit : Shin Bet)
Les forces de sécurité ont trouvé des allumettes et des billes dans la maison de Diana et Nadia Hawila, qui aurait pu être utilisé lors de manifestations violentes, en décembre 2015 (Crédit : Shin Bet)

Nadia Hawila a aidé sa sœur à cacher les bombes artisanales dans la maison que les deux soeurs partagent, a poursuivi le service de la sécurité.

Cette semaine, les deux jeunes filles ont été inculpées par un tribunal militaire de Samarie dans la Cisjordanie. Diana Hawila a été écrouée pour avoir fabriqué des engins explosifs et pour avoir vendu du matériel de guerre. Nadia Hawila a été écrouée pour la vente de matériel de guerre.

Dimanche, le Shin Bet a révélé qu’ils avaient également arrêtés deux jeunes hommes de la région de Tulkarem qui sont soupçonnés d’avoir tiré et blessé un soldat de Tsahal.

Il n’a pas été précisé si les deux jeunes hommes étaient associés à des organisations terroristes plus grandes ou s’ils avaient agi seuls.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...