Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Des leaders étudiants juifs d’Europe et d’Australie condamnent Amichaï Chikli

Citant les critiques passées du ministre des Affaires de la Diaspora à l'égard des Juifs réformés et des Gay Prides, les étudiants disent qu'ils lui "tournent le dos"

Amichaï Chikli, ministre des Affaires de la Diaspora, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du premier ministre, à Jérusalem, le 14 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Amichaï Chikli, ministre des Affaires de la Diaspora, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du premier ministre, à Jérusalem, le 14 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les leaders étudiants juifs européens et australiens ont condamné mercredi le ministre israélien des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli, avant son discours prévu lors d’un événement organisé par l’American Jewish Committee (AJC) à Tel Aviv.

« Nous ne pouvons pas normaliser les opinions extrémistes », ont déclaré les dirigeants étudiants dans un communiqué, soulignant les remarques désobligeantes que Chikli a faites au sujet des Juifs réformés et des Gay Prides.

« À une époque où les Juifs de la Diaspora sont confrontés à une montée de l’antisémitisme, il est inadmissible que quelqu’un qui prétend être un dirigeant juif incite à la haine envers d’autres Juifs », ont écrit les étudiants.

La lettre a été rédigée par Avital Grinberg, présidente de l’Union européenne des étudiants juifs, Joel Rosen, président de l’Union des étudiants juifs du Royaume-Uni et d’Irlande, et Alissa Foster, présidente de l’Union australienne des étudiants juifs.

La déclaration indique que Chikli a « dénigré les Juifs réformés », en référence à une interview que le ministre avait donnée l’année dernière et dans laquelle il avait déclaré que les membres de ce mouvement « retournent à leurs racines allemandes d’anti-sionisme et d’anti-nationalisme ».

« J’apprécie beaucoup les Juifs réformés et il ne faut pas rejeter leur opinion simplement parce qu’elle différait de la nôtre », avait-il par ailleurs déclaré dans des interviews ultérieures.

L’Association juive européenne, un groupe de défense des intérêts juifs basé à Bruxelles, a critiqué l’Union européenne des étudiants juifs pour sa déclaration « imprudente et irresponsable », telle que décrite par l’association, qui est dirigée par Menachem Margolin, un rabbin orthodoxe.

« Le judaïsme européen ne doit pas interférer avec la politique israélienne », a déclaré Alexander Benjamin, directeur du bureau bruxellois de l’association, dans un communiqué. Les signataires de la lettre ont fait preuve « d’une arrogance stupéfiante, d’une naïveté et d’une attitude imprudente et irresponsable à l’égard du pays même qui représente leur police d’assurance », a écrit Benjamin.

La déclaration des étudiants n’a pas demandé à l’AJC, qui accueille Chikli à la fin d’une conférence de quatre jours en Israël, de l’empêcher de s’exprimer mercredi lors de la séance plénière de clôture, mais a concentré ses critiques sur le ministre.

Les auteurs de la déclaration ont également contesté les critiques formulées par Chikli à l’encontre du milliardaire et philanthrope juif américain George Soros pour son financement d’organisations dont l’agenda est perçu comme progressiste.

« En tant que leaders de campus qui combattent l’antisémitisme tous les jours, nous connaissons les dangers de ces tropes et de ceux qui les défendent », ont écrit les leaders étudiants, citant le fait que Soros soit la cible d’une certaine rhétorique antisémite.

Ted Deutch, PDG de l’AJC, s’exprimant lors du Forum mondial de l’AJC, à New York, en juin 2022. (Autorisation)

En juin 2022, Chikli avait écrit un message sur Facebook à propos des Gay Prides. Il avait déclaré qu’il était heureux que les homosexuels « n’aient plus à avoir honte de leurs préférences sexuelles », mais que cela « ne signifie pas que cela devrait être un motif de fierté ».

Les étudiants ont noté que Chikli avait critiqué ce qu’il a qualifié de « vulgarité honteuse » lors de la Gay Pride de Tel Aviv, qui présente souvent des tenues révélatrices et des costumes à connotation sexuelle.

« Chikli ne parle pas au nom de la Diaspora. Certains d’entre nous l’ont rencontré et ont tenté de dialoguer avec lui, mais son dédain et son mépris pour nos communautés sont devenus évidents », ont déclaré les étudiants dans la déclaration intitulée « Les dirigeants des étudiants juifs tournent le dos à Amichaï Chikli ».

Contacté par le Times of Israel, Amichaï Chikli s’est refusé à tout commentaire.

« Je suis habitué aux attaques. Je les accepte avec amour », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.