Des législateurs se réunissent en Allemagne pour aborder l’antisémitisme
Rechercher

Des législateurs se réunissent en Allemagne pour aborder l’antisémitisme

L'intégration des réfugiés impliquera d' "accepter le droit d'Israël à exister," a affirmé Norbert Lammert

Le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand (Crédit : Jürgen Matern /Wikimedia Commons, CC-BY-3.0)
Le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand (Crédit : Jürgen Matern /Wikimedia Commons, CC-BY-3.0)

Plus de 100 législatures de près de 40 pays se sont réunis au Bundestag à Berlin pour la troisième conférence annuelle de la Coalition parlementaire pour la lutte contre l’antisémitisme.

« Nous devons tous faire notre part », a déclaré Michael O’Flaherty, le directeur de l’agence des Droits fondamentaux de l’Union européenne.

A l’ordre du jour, il y a les défis de la haine sur Internet, les relations communautaires et l’antisémitisme dans le sport, ainsi que les réponses juridiques, parlementaires et gouvernementales à l’antisémitisme. Les meilleures pratiques pour lutter contre l’antisémitisme seront traitées lors de la conférence de trois jours qui a commencé dimanche.

La chancelière allemande Angela Merkel devrait répondre aux questions des participants à la conférence lundi.

Rien qu’à Berlin, les dernières statistiques de l’organisation pour la Recherche et l’Information sur l’antisémitisme ont montré qu’il y avait une augmentation de 34 % des incidents antisémites en 2015 que l’année précédente.

La plupart des crimes antisémites sont imputables à des auteurs d’extrême droite mais il y a une inquiétude croissante sur les attitudes que les nouveaux réfugiés ont apportées avec eux.

Ces attitudes « doivent être mises sur la table » dans le cadre du processus d’intégration, a affirmé Josef Schuster, le président du Conseil central des Juifs en Allemagne, a indiqué le service de presse protestante avant la conférence, organisée par le Bundestag.

Josef Schuster, le nouveau President du Conseil central juif en Allemagne le 30 novembre 2014 (Crédi : AFP PHOTO / DANIEL ROLAND)
Josef Schuster, le nouveau President du Conseil central juif en Allemagne le 30 novembre 2014 (Crédi : AFP PHOTO / DANIEL ROLAND)
Josef Schuster, le nouveau President du Conseil central juif en Allemagne le 30 novembre 2014 (Crédi : AFP PHOTO / DANIEL ROLAND)
Josef Schuster, le nouveau President du Conseil central juif en Allemagne le 30 novembre 2014 (Crédi : AFP PHOTO / DANIEL ROLAND)

Dans ses remarques aux participants, le président du Bundestag Norbert Lammert a déclaré qu’ « il existe un lien » entre les nouveaux arrivants et l’antisémitisme, même si on ne peut pas supposer que tous les réfugiés partagent ces points de vue.

« On leur a probablement dit qu’Israël était toujours le méchant dans le monde », a-t-il estimé. Leur intégration impliquera d’ « accepter le droit d’Israël à exister », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...