Des membres d’un groupe islamique interdit inculpés pour avoir alimenté les violences du mont du Temple
Rechercher

Des membres d’un groupe islamique interdit inculpés pour avoir alimenté les violences du mont du Temple

Selon le Shin Bet, la Branche nord du Mouvement islamique a financé des activistes qui protestent contre les visites juives et chrétiennes au lieu saint de Jérusalem

Des musulmanes palestiniennes de l'organisation Murabitun crient des slogans, le Coran à la main, pendant une manifestation contre les policiers israéliens qui les empêchent d'entrer au complexe du mont du Temple de la Vieille Ville de Jérusalem, le 17 septembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des musulmanes palestiniennes de l'organisation Murabitun crient des slogans, le Coran à la main, pendant une manifestation contre les policiers israéliens qui les empêchent d'entrer au complexe du mont du Temple de la Vieille Ville de Jérusalem, le 17 septembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La cour du district de Nazareth a inculpé dimanche quatre membres importants d’un groupe islamiste récemment interdit pour avoir provoqué des tensions sur le mont du Temple, lieu saint de Jérusalem, a annoncé dimanche le Shin Bet.

Le Shin Bet a déclaré que des activistes de la Branche nord du Mouvement islamique étaient responsables d’ « activités violentes qui nuisent à la sécurité des touristes qui visitent le mont du Temple, qui intensifient souvent les tensions et nuisent à la zone sous souveraineté israélienne. »

Les suspects auraient fourni un soutien matériel au Murabitun, une organisation islamique dont les manifestations régulières contre les visiteurs non musulmans du mont du Temple deviennent occasionnellement violentes.

Selon le communiqué, les quatre hommes « ont maintenu un réseau prodigue et organisé pour financer et payer les activistes de Murabitun, notamment par un système qui a fourni des trajets depuis tout le pays vers Jérusalem et le mont du Temple. »

Les activistes, Hikmat Naamneh et Ismail Lahwani de la ville d’Arraba, dans le nord du pays, Yahya Sutra de Nazareth et Abdel Karim de Kfar Kana, ont été arrêtés pendant une série d’opérations communes de la police et du Shin Bet en octobre et novembre de cette année.

Louba Samri, porte-parole de la police, a déclaré dimanche dans un communiqué que, au total, les suspects avaient payé les activistes de Murabitun à hauteur de 700 000 shekels (environ 167 000 euros) sous forme d’allocations mensuelles pour assurer une présence au lieu saint agité.

La cour a accusé les quatre hommes d’appartenance à une organisation illégale, de possession illégale de propriété terroriste et de blanchiment d’argent.

Dans le sens des aiguilles d'une montre, depuis le coin supérieur gauche : Hikmat Naamneh, Ismail Lahwani, Yahya Sutra et Abdel Karim, qui ont été inculpés le 27 novembre 2016 pour avoir fomenter les troubles du mont du Temple. (Crédit : Shin Bet)
Dans le sens des aiguilles d’une montre, depuis le coin supérieur gauche : Hikmat Naamneh, Ismail Lahwani, Yahya Sutra et Abdel Karim, qui ont été inculpés le 27 novembre 2016 pour avoir fomenter les troubles du mont du Temple. (Crédit : Shin Bet)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...