Des milliers de personnes assistent à la bénédiction des Cohanim au Kotel
Rechercher

Des milliers de personnes assistent à la bénédiction des Cohanim au Kotel

L'ambassadeur américain David Friedman a participé à la cérémonie de Jérusalem alors que des foules ont fait le pèlerinage traditionnel de Pessah

  • Des fidèles juifs prient devant le mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem pendant la bénédiction traditionnelle des cohanim lors de la fête de Pessah, le 2 avril 2018 (Hadas Parush/Flash90).
    Des fidèles juifs prient devant le mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem pendant la bénédiction traditionnelle des cohanim lors de la fête de Pessah, le 2 avril 2018 (Hadas Parush/Flash90).
  • Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
    Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
  • Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
    Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
  • Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
    Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
  • Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
    Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
  • Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
    Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
  • Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)
    Des Cohanim recouverts de leur "Talit" (châles de prière) lors de la bénédiction des Cohanim pendant la fête de Pessah (Pessah) au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 avril 2018. (AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)

Des dizaines de milliers de pèlerins juifs se sont rendus lundi au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem pour une cérémonie de bénédiction collective qui a lieu deux fois par an, sous haute surveillance policière.

La bénédiction a été répétée à deux reprises lundi matin, l’une des journées intermédiaires de la fête de Pessah, avec des foules d’hommes et de femmes débordant de l’esplanade du mur jusqu’aux alentours.

La cérémonie, au cours de laquelle les descendants mâles de la tribu sacerdotale des Cohanim se réunissent pour accorder une bénédiction, consiste pour eux à étendre les mains, enveloppés de leur châles de prière.

Des fidèles juifs prient devant le mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem pendant la bénédiction sacerdotale traditionnelle lors de la fête de la Pâque, le 2 avril 2018 (Hadas Parush/Flash90).

Le mur Occidental est l’endroit le plus proche du mont du Temple où les Juifs peuvent prier. Bien qu’ils puissent visiter le mont, où se trouvaient les deux anciens temples juifs, les Juifs ne sont pas autorisés à prier sur le site sacré, qui est supervisé par un gardien jordanien, le Waqf islamique.

ברכת כהנים

Posted by Yehudah Glick on Monday, 2 April 2018

L’ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, lui-même Cohen, était parmi les centaines de personnes qui ont donné la bénédiction.

S’adressant à Kan news, Freidman a dit qu’il est venu à la cérémonie avec son fils et son petit-fils, et que les trois générations de prêtres y ont tous participé.

Après la bénédiction, les deux grands rabbins du pays, David Lau (ashkénaze) et Yitzhak Yosef (séfarade), devaient organiser une réception aux côtés du rabbin du mur Occidental, Shmuel Rabinovitch.

La plupart des routes près de la Vieille Ville étaient fermées aux véhicules privés et on s’attendait à ce que la circulation dans toute la ville soit très dense en raison de cette manifestation.

Des fidèles juifs prient devant le mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem pendant la bénédiction sacerdotale traditionnelle lors de la fête de Pessah, le 2 avril 2018 (Hadas Parush/Flash90).

La police a indiqué qu’un grand nombre d’agents ont été déployés dans toute la ville, en particulier aux points chauds connus, afin d’assurer la sécurité et le bien-être du public dans un contexte de tensions accrues.

Le 18 mars, un terroriste palestinien a poignardé Adiel Kolman, père de quatre enfants de 32 ans, originaire de l’implantation de Kochav Hashachar, dans la Vieille Ville, non loin du mur Occidental.

Et ces derniers jours, la violence s’est intensifiée à la suite d’une manifestation massive le long de la frontière de Gaza vendredi, au cours de laquelle 16 Palestiniens auraient été tués.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...