Des millions de Juifs dans le monde ont allumé la première bougie de Hanoukka
Rechercher

Des millions de Juifs dans le monde ont allumé la première bougie de Hanoukka

De Paris frappé par la terreur à la salle de gouvernement israélien, de Boston à Budapest, les Juifs se rassemblent pour célébrer la "fête des lumières"

  • Les gens se tiennent devant un géant candélabre de Hanoucca en face de la Porte de Brandebourg à Berlin le 6 décembre 2015 au début de la fête juive de huit jours. (Crédit : AFP Photo / DPA / Jorg Carstensen)
    Les gens se tiennent devant un géant candélabre de Hanoucca en face de la Porte de Brandebourg à Berlin le 6 décembre 2015 au début de la fête juive de huit jours. (Crédit : AFP Photo / DPA / Jorg Carstensen)
  • Le gouverneur du Massachusetts Charlie Baker et d'autres dirigeants participent à la cérémonie de Hanoukka conduite par le habad à Copley Square de Boston, le 6 décembre 2015 (Elan Kawesch / The Times of Israel)
    Le gouverneur du Massachusetts Charlie Baker et d'autres dirigeants participent à la cérémonie de Hanoukka conduite par le habad à Copley Square de Boston, le 6 décembre 2015 (Elan Kawesch / The Times of Israel)
  • Deux rabbins se dressent sur une plate-forme surélevée où un géant candélabre de Hanoucca installé en face de la Porte de Brandebourg à Berlin le 4 décembre, 2015, deux jours avant le début de la fête juive de huit jours. (Crédit : AFP Photo / Tobias Schwarz)
    Deux rabbins se dressent sur une plate-forme surélevée où un géant candélabre de Hanoucca installé en face de la Porte de Brandebourg à Berlin le 4 décembre, 2015, deux jours avant le début de la fête juive de huit jours. (Crédit : AFP Photo / Tobias Schwarz)
  • Célébrant Hanukkah, des gens dansent et chantent au Nyugati à Budapest, le 6 décembre 2015, le premier jour de la fête de huit jours. (Crédit : AFP Photo / Attila Kisbenedek)
    Célébrant Hanukkah, des gens dansent et chantent au Nyugati à Budapest, le 6 décembre 2015, le premier jour de la fête de huit jours. (Crédit : AFP Photo / Attila Kisbenedek)
  • L'ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger danse avec les rabbins Loubavitch à une cérémonie d'allumage de menorah publique au pied de la Tour Eiffel à Paris, le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de la fête de huit jours. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
    L'ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger danse avec les rabbins Loubavitch à une cérémonie d'allumage de menorah publique au pied de la Tour Eiffel à Paris, le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de la fête de huit jours. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
  • Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a mené la réunion hebdomadaire du gouvernement à côté d'un candélabre de Hanoucca marquant la première nuit de la fête juive de huit jours, à Jérusalem, le 6 décembre, 2015. (Marc Israël Sellem / Pool / Flash90)
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a mené la réunion hebdomadaire du gouvernement à côté d'un candélabre de Hanoucca marquant la première nuit de la fête juive de huit jours, à Jérusalem, le 6 décembre, 2015. (Marc Israël Sellem / Pool / Flash90)
  • Des milliers de personnes participent à la cérémonie d'illumination de la menorah publique annuelle de Loubavitch au pied de la Tour Eiffel à Paris le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de Hanoukka. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
    Des milliers de personnes participent à la cérémonie d'illumination de la menorah publique annuelle de Loubavitch au pied de la Tour Eiffel à Paris le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de Hanoukka. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
  • Une grande "Hanoukkiya," faite de matériaux recyclés, à Jérusalem le 6 décembre 2015, lors de la première nuit de la fête juive de huit jours de Hanoukka. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
    Une grande "Hanoukkiya," faite de matériaux recyclés, à Jérusalem le 6 décembre 2015, lors de la première nuit de la fête juive de huit jours de Hanoukka. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
  • Un homme juif ultra-orthodoxe allume des bougies pour la fête juive de Hanoukka dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem le 6 décembre, 2015. (Yonatan Sindel / Flash90)
    Un homme juif ultra-orthodoxe allume des bougies pour la fête juive de Hanoukka dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem le 6 décembre, 2015. (Yonatan Sindel / Flash90)
  • Rabbi Chalom Harlig se prépare à allumer la menorah pour la première nuit de Hanoukka à un mémorial de fortune situé près du Centre régional intérieure à la suite d'un tir de la terreur de masse qui a tué 14 personnes à San Bernardino, en Californie, le 6 décembre, 2015. (Crédit : AFP Photo / Patrick T. Fallon)
    Rabbi Chalom Harlig se prépare à allumer la menorah pour la première nuit de Hanoukka à un mémorial de fortune situé près du Centre régional intérieure à la suite d'un tir de la terreur de masse qui a tué 14 personnes à San Bernardino, en Californie, le 6 décembre, 2015. (Crédit : AFP Photo / Patrick T. Fallon)
  • Des milliers de personnes participent à la cérémonie d'illumination de la menorah publique annuelle de Loubavitch au pied de la Tour Eiffel à Paris le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de Hanoukka. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
    Des milliers de personnes participent à la cérémonie d'illumination de la menorah publique annuelle de Loubavitch au pied de la Tour Eiffel à Paris le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de Hanoukka. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)

Des millions de Juifs du monde entier ont célébré dimanche soir le début de Hanoukka, la « fête juive des lumières ».

La fête commémore la nouvelle consécration du Second Temple après sa profanation par le roi grec séleucide Antiochos en 167 avant notre ère.

Mais la fête signifie beaucoup de choses pour différentes personnes.

Antiochos a interdit les rites juifs, a profané les lieux saints juifs et a cherché à dépouiller le trésor de la communauté juive pour servir ses ambitions impériales. Pour certains Juifs, la rébellion réussie menée par la famille sacerdotale juive des Hasmonéens contre cet impérialisme séleucide rapace est un symbole universel de la liberté contre l’oppression, et même de la tolérance religieuse.

Mais le royaume des Hasmonéens qui a régné suite à la rébellion (jusqu’à sa chute sous la domination romaine) a vu des périodes de conversions forcées de non-Juifs, entre autres pratiques peu libérales.

Pour certains Juifs, les rebelles, connus collectivement comme les Maccabées, sont les symboles non pas de l’universalisme, mais de la fierté, la force et l’autonomie juives, surtout à la lumière de l’expérience oppressive et sanglante qu’ont connu les Juifs au 20e siècle.

Pour d’autres, la fête est tout simplement la célébration de la lumière pendant les jours les plus sombres de l’année.

Hanoukka commence le 25e jour du mois juif de Kislev, qui a lieu au mois de décembre, quand les jours sont plus courts et les nuits les plus longues. Le miracle le plus célèbre de la fête est que le candélabre du Temple a miraculeusement brûlé pendant huit jours avec la quantité d’huile déstinée à un seul jour.

Cette année, la fête a commencé le 6 décembre au soir jusqu’à la soirée du 14 décembre.

Le premier soir, les Juifs du monde entier, de Boston à Jérusalem en passant par Budapest, et même (ou peut-être surtout) à Paris frappé par la terreur, ont allumé la première bougie et chanté des chansons traditionnels de Hanoukka, notamment celle qui proclame : « Nous sommes venus bannir les ténèbres / par nos mains, la lumière et le feu / Chacun de nous est une petite lumière / Mais ensemble, nous en sommes une immense ! »

L'ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger danse avec les rabbins Loubavitch à une cérémonie d'allumage de menorah publique au pied de la Tour Eiffel à Paris, le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de la fête de huit jours. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
L’ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger danse avec les rabbins Loubavitch à une cérémonie d’allumage de menorah publique au pied de la Tour Eiffel à Paris, le dimanche 6 décembre, 2015, la première nuit de la fête de huit jours. (Crédit : chabad.org/Thierry Guez)
Les gens se tiennent devant un géant candélabre de Hanoucca en face de la Porte de Brandebourg à Berlin le 6 décembre 2015 au début de la fête juive de huit jours. (Crédit : AFP Photo / DPA / Jorg Carstensen)
Les gens se tiennent devant un géant candélabre de Hanoucca en face de la Porte de Brandebourg à Berlin le 6 décembre 2015 au début de la fête juive de huit jours. (Crédit : AFP Photo / DPA / Jorg Carstensen)
Rabbi Chalom Harlig se prépare à allumer la menorah pour la première nuit de Hanoukka à un mémorial de fortune situé près du Centre régional intérieure à la suite d'un tir de la terreur de masse qui a tué 14 personnes à San Bernardino, en Californie, le 6 décembre, 2015. (Crédit : AFP Photo / Patrick T. Fallon)
Rabbi Chalom Harlig se prépare à allumer la menorah pour la première nuit de Hanoukka à un mémorial de fortune situé près du Centre régional intérieure à la suite d’un tir de la terreur de masse qui a tué 14 personnes à San Bernardino, en Californie, le 6 décembre, 2015. (Crédit : AFP Photo / Patrick T. Fallon)
Une grande "Hanoukkiya," faite de matériaux recyclés, à Jérusalem le 6 décembre 2015, lors de la première nuit de la fête juive de huit jours de Hanoukka. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Une grande « Hanoukkiya, » faite de matériaux recyclés, à Jérusalem le 6 décembre 2015, lors de la première nuit de la fête juive de huit jours de Hanoukka. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le gouverneur du Massachusetts Charlie Baker et d'autres dirigeants participent à la cérémonie de Hanoukka conduite par le habad à Copley Square de Boston, le 6 décembre 2015 (Elan Kawesch / The Times of Israel)
Le gouverneur du Massachusetts Charlie Baker et d’autres dirigeants participent à la cérémonie de Hanoukka conduite par le habad à Copley Square de Boston, le 6 décembre 2015 (Elan Kawesch / The Times of Israel)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...