Des objets personnels d’Oskar Schindler vendus aux enchères
Rechercher

Des objets personnels d’Oskar Schindler vendus aux enchères

Les articles comprenaient notamment la montre et la boussole de l’ancien industriel allemand

Oskar Schindler et sa montre, vendue lors d'une vente aux enchères à Boston en mars 2019. (Crédit : RR Auction)
Oskar Schindler et sa montre, vendue lors d'une vente aux enchères à Boston en mars 2019. (Crédit : RR Auction)

Des objets personnels d’Oskar Schindler, l’industriel allemand qui a sauvé environ 1 200 Juifs pendant la Shoah, ont été vendus aux enchères pour plusieurs milliers d’euros, a déclaré la maison de vente organisatrice jeudi.

Parmi les articles vendus, on trouvait une boussole que Schindler et sa femme auraient utilisée alors qu’ils fuyaient l’avancée de troupes russes en 1945, mais aussi une paire de stylos à plume, une carte de visite et une médaille remise à des soldats allemands qui ont participé à l’occupation nazie des Sudètes et de la Tchécoslovaquie.

La montre de l’industriel était aussi en vente. On pense qu’il l’avait achetée alors qu’il vivait en Argentine après la Seconde Guerre mondiale, selon la maison de vente RR Auctions basée à Boston.

Les objets se sont vendus au total pour 41 212 euros, soit plus que les 22 000 euros espérés lorsque les objets ont été présentés aux enchères le mois dernier.

« Nous avions clairement le sentiment qu’il fallait conserver tous les objets dans un même lot, et qu’il s’agissait de la meilleure option pour présenter ces objets historiques au public. Nous sommes très satisfaits des résultats de la vente », a déclaré dans un communiqué Bobby Livingston, vice-président exécutif de RR Auction.

« Schindler a lutté dans tout ce qu’il a entrepris avant et après la guerre, alors nous sommes ravis de cette attention des médias internationaux et honorés d’avoir eu l’opportunité de partager son histoire », a ajouté Livingston.

Les objets venaient de la demeure de la femme de Schindler, Emilie, décédée en 2001.

Schindler, un membre du parti nazi dont l’histoire a été racontée dans le film de 1993 récompensé aux Oscars, la « Liste de Schindler », sauva des Juifs en les employant dans ses usines d’objets en émail et de munitions à Cracovie. Pendant les années de la guerre, il a dépensé toute sa fortune en pots-de-vin pour des officiers allemands et en vivres pour aider ses travailleurs à survivre, il finit la guerre ruiné.

Il est décédé en 1974.

Schindler est enterré au mont Sion à Jérusalem, il est le seul membre du parti nazi auquel Israël a accordé un tel honneur. Un arbre a été planté en son nom dans l’avenue des Justes à Yad Vashem.

Les autres articles vendus comprenaient un passeport signé par le diplomate suédois Raoul Wallenberg, qui a sauvé des dizaines de milliers de Juifs hongrois de la déportation et des chambres à gaz en délivrant de tels documents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...