Des Palestiniens manipulant des cocktails Molotov blessés; un mort
Rechercher

Des Palestiniens manipulant des cocktails Molotov blessés; un mort

Tsahal a indiqué que le groupe se préparait à cibler des voitures israéliennes avec des bombes incendiaires et à brûler des pneus

Un Palestinien jette un cocktail Molotov en direction des forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans le village de Beit Omar, près de Hébron, en Cisjordanie, le 11 octobre 2015. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Un Palestinien jette un cocktail Molotov en direction des forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans le village de Beit Omar, près de Hébron, en Cisjordanie, le 11 octobre 2015. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Mercredi soir, des soldats israéliens ont tiré sur un groupe des Palestiniens en Cisjordanie. Ils se préparaient à lancer des cocktails Molotov sur des voitures, a déclaré l’armée.

L’armée a déclaré que les soldats ont repéré le groupe à l’extérieur de Deir Abu Mashal, situé à proximité de l’implantation d’Ariel. Ils manipulaient des matériaux inflammables et plaçaient des pneus sur la route en vue de les incendier. C’est à ce moment-là que les soldats israéliens ont tiré sur eux.

Le site d’information Ynet a rapporté qu’un Palestinien a été touché au bras, il est tombé au sol et souffre d’un traumatisme grave. Il est décédé sur place alors que les soldats s’occupaient de lui.

Les soldats cherchaient deux autres hommes qui ont fui la scène.

Dimanche soir, des soldats ont ouvert le feu sur un Palestinien qui s’apprêtait à lancer un cocktail Molotov sur le Tombeau de Rachel à proximité de Bethléem. L’homme « a tenté de lancer un engin incendiaire sur l’enceinte du Tombeau », a déclaré l’armée. « Les soldats ont ouvert le feu et déjoué l’attaque. Ils ont touché [l’assaillant] ». L’agence de presse palestinienne Wafa, citant des sources de sécurité, a déclaré qu’un jeune de 18 ans avait été touché à la jambe et transporté à l’hôpital de Bethléem dans un état stable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...