Des panneaux présentant des visages de femmes vandalisés à Ashdod
Rechercher

Des panneaux présentant des visages de femmes vandalisés à Ashdod

Des vitrines exposant des mannequins féminins ont également été recouvertes de peinture dans la ville du sud d'Israël ; la police enquête sur ces actes de vandalisme

Un ultra-orthodoxe devant une affiche publicitaire vandalisée à Jérusalem, le 2 novembre, 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Un ultra-orthodoxe devant une affiche publicitaire vandalisée à Jérusalem, le 2 novembre, 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Des panneaux d’affichage comportant des images de femmes et des vitrines montrant des mannequins féminins ont été retrouvés vandalisés mardi dans la ville d’Ashdod, dans le sud du pays.

Des photos diffusées par la mairie montrent des éclaboussures de peinture sur un panneau publicitaire d’une marque chinoise et des vitrines recouvertes de peinture blanche pour cacher les mannequins.

Selon la chaîne publique Kan, la police enquête pour savoir qui est à l’origine du vandalisme.

« Nous devons traduire en justice quiconque commet un acte de vandalisme et s’autorise à faire la loi », a déclaré le maire par intérim Avi Amsalem, cité par Kan.

Certains Juifs ultra-orthodoxes s’opposent aux photos de femmes dans les lieux publics ou les médias pour des raisons de pudeur. Pendant des décennies, des affiches mettant en scène des femmes ont été vandalisées à Jérusalem et dans d’autres villes.

Ashdod a été le théâtre de tensions entre les ultra-orthodoxes et autres habitants de la ville ces dernières années sur des questions telles que l’ouverture des commerces et le travail pendant Shabbat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...