Des parachutistes recréent un saut en hommage à Hannah Szenes
Rechercher

Des parachutistes recréent un saut en hommage à Hannah Szenes

Organisé par l’armée israélienne, des soldats des armées hongroise, slovène, croate et britannique ont également participé au saut commémoratif en Slovénie

Des parachutistes israéliens recréent le saut historique des partisans pendant la Seconde Guerre mondiale en l'honneur d'Hannah Szenes, en Slovénie, le 20 juillet 2021. (Crédit : Armée israélienne)
Des parachutistes israéliens recréent le saut historique des partisans pendant la Seconde Guerre mondiale en l'honneur d'Hannah Szenes, en Slovénie, le 20 juillet 2021. (Crédit : Armée israélienne)

Quelque 100 soldats israéliens ont participé à un saut en parachute en Europe centrale dans le cadre d’un voyage éducatif d’une semaine en l’honneur du 100e anniversaire de la soldate et poétesse hongroise Hannah Szenes, capturée et tuée par les nazis après son parachutage en Hongrie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le saut organisé par l’armée israélienne en Slovénie a eu lieu à une courte distance du site d’origine.

Un certain nombre de soldats des armées hongroise, slovène, croate et britannique ont également pris part au saut.

Née en Hongrie, Szenes a immigré en Palestine mandataire en 1939 et a rapidement rejoint la Haganah, ancêtre de l’armée israélienne. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a rejoint un contingent juif de l’armée britannique et a été parachutée dans la Yougoslavie de l’époque, poursuivant à pied vers la Hongrie pour y rencontrer des partisans.

Elle a été capturée à la frontière, interrogée et condamnée à mort. Ses restes ont ensuite été transférés en Israël et réinhumés au cimetière national du mont Herzl.

Son journal et sa poésie sont encore lus en Israël aujourd’hui, le plus célèbre étant le poème « Eli, Eli » ou « Mon Dieu, mon Dieu ».

Hannah Szenes avec des poules à Mosha Nahalal, une photo qui appartient à la collection Hannah Szenes qui a rejoint la Bibliothèque nationale d’Israël. (Autorisation de la Bibliothèque nationale d’Israël)

Parmi les participants israéliens se trouvaient des soldats et des officiers actuels et anciens de la Brigade des parachutistes, y compris un certain nombre d’enfants et de petits-enfants de survivants de la Shoah.

Après le saut de mardi, les participants ont tous reçu une épinglette commémorative spéciale pour marquer l’occasion, sous la forme d’ailes marquées d’un nuage et d’un éclair, une référence au texte de « Eli, Eli ».

Des parachutistes israéliens recréent le saut historique des partisans pendant la Seconde Guerre mondiale en l’honneur d’Hannah Szenes, en Slovénie, le 20 juillet 2021. (Crédit : Armée israélienne)

La délégation, surnommée « L’éclat du ciel », d’après un vers du poème, était dirigée par le chef du Corps des profondeurs de Tsahal, le général de division Itay Virov ; par le commandant de la Brigade des parachutistes, le colonel Yuval Gaz, et par un certain nombre d’autres officiers parachutistes.

Ce mercredi, la délégation doit se rendre en Croatie pour inaugurer un mémorial pour Szenes dans la ville de Čakovec, où elle a été emprisonnée.

Jeudi, les soldats se rendront en Hongrie, où ils rencontreront des membres de la communauté juive locale avant d’organiser une cérémonie sur la tombe de Szenes à Kozma, où elle avait été initialement enterrée avant que sa dépouille ne soit transférée en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...