Des parents tués devant leur fils dans une fusillade dans le sud d’Israël
Rechercher

Des parents tués devant leur fils dans une fusillade dans le sud d’Israël

Le couple a été abattu à proximité d'une ville bédouin dans ce qui serait une dispute entre clans

Une vue de la ville de Lakiya, le mardi 1 avril 2014. (Hadas Parush/Flash 90)
Une vue de la ville de Lakiya, le mardi 1 avril 2014. (Hadas Parush/Flash 90)

Une femme et son mari ont été abattus alors qu’ils étaient assis dans une voiture garée dans la ville du sud de Lakiya, tard mercredi.

Leur fils de 8 ans, qui était dans la voiture avec eux au moment de la fusillade, n’a pas été blessé.

Les médecins ont déclaré qu’Aziza Albaridi a été tuée instantanément par les coups de feu. Son mari Sliman Albaridi a été transporté en urgence vers un hôpital local, et il a été déclaré mort peu après. Les deux avaient dans la quarantaine.

Les autorités pensent que le tireur a ouvert le feu depuis une autre voiture dans le contexte d’une dispute familiale, selon des articles de journaux israéliens. La police a ouvert une enquête et cherche le ou les tireur(s).

La fusillade a eu lieu à proximité de l’entrée de Lakiya, une ville bédouine d’environ 12 000 personnes au nord de Beer Sheva dans le nord Negev.

Des témoins de la scène ont déclaré que le fils était choqué après la fusillade, et il a été emmené par des membres de la famille.

« Il n’a pas compris ce qu’il se passait. Il avait l’air de quelqu’un qui se réveille après une opération chirurgicale, et il ne comprenait pas ce qui se passait autour de lui », a déclaré un témoin oculaire au quotidien Haaretz.

Suspicion de règlement de compte de la pègre à Herzliya

La police mène aussi une enquête sur le meurtre d’un homme de 35 ans à Herzliya qui a été abattu alors qu’il roulait en moto.

La police pense que son assassinat pourrait être lié à une guerre entre des familles de la pègre, selon le site d’information Ynet.

La fusillade s’est produite dans la rue Tzela Tzafon dans le quartier huppé de la ville côtière du nord de Tel Aviv.

Vue aérienne de la ville côtière d’Herzliya Pituach le 21 juillet 2010. (Moshe Shai/FLASH90)

La police a dit qu’elle recherchait le tireur.

Le 24 juillet, un homme a été tué quand une voiture piégée a explosé dans le sud de Tel Aviv, dans ce que la police pense être un assassinat du milieu ou une tentative ratée de règlement de compte.

Les fusillades depuis une voiture en marche et les voitures piégées dans le contexte de guerres des gangs ravagent depuis longtemps les villes israéliennes, et les autorités ont du mal à endiguer ce phénomène.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...