Des partisans de Netanyahu manifestent contre les représentants de la Justice
Rechercher

Des partisans de Netanyahu manifestent contre les représentants de la Justice

Des manifestants ont fustigé les "persécutions" subies par le Premier ministre de la part des forces chargées de l'application de la loi à Tel Aviv et à Petah Tikva

Les Israéliens manifestent en soutien au Premier ministre Benjamin Netanyahu aux abords du musée d'art de Tel Aviv, le 9 novembre 2019 (Crédit :  Tomer Neuberg/Flash90)
Les Israéliens manifestent en soutien au Premier ministre Benjamin Netanyahu aux abords du musée d'art de Tel Aviv, le 9 novembre 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Les partisans de Benjamin Netanyahu qui se sont rassemblés samedi soir dans le centre d’Israël, accusent les enquêteurs de conduite inappropriée dans une série d’enquêtes pour corruption impliquant le Premier ministre.

Ce mouvement de protestation a eu lieu aux abords du musée de Tel Aviv et à proximité du domicile du procureur-général Avichai Mandelblit à Petah Tikva, où ont régulièrement eu lieu des rassemblements favorables et défavorables au Premier ministre, ces dernières années.

Ce sont plus de 1 000 personnes qui se sont retrouvées à Tel Aviv, selon le site Ynet, avec parmi elles des journalistes pro-Netanyahu et d’anciens députés du Likud.

Les manifestants ont brandi des drapeaux du parti et des pancartes disant « Les persécutions, ça suffit », appelant à l’ouverture d’une enquête sur le procureur d’Etat Shai Nitzan.

Ils ont également scandé « Shai Nitzan est un criminel », selon le site d’information Walla.

Les partisans du Premier ministre Benjamin Netanyahu manifestent aux abords du musée de Tel Aviv, le 9 novembre 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Netanyahu, qui est impliqué dans trois dossiers criminels, clame que les enquêtes entrent dans le cadre d’une « chasse aux sorcières » menée par les médias, des personnalités de gauche, les procureurs et les forces chargées de l’application de la loi pour le destituer du pouvoir. Il nie tout méfait.

Les rassemblements de cette semaine surviennent alors que Netanyahu et ses alliés ont fait monter d’un cran leurs critiques des enquêteurs pour de mauvais comportements présumés de la police concernant le témoin de l’accusation Nir Hefetz.

Hefetz est un ex-porte parole et proche de Netanyahu devenu témoin de l’accusation dans l’Affaire 4000 – le dossier le plus sérieux concernant le Premier ministre – dans laquelle Netanyahu est soupçonné d’avoir fait avancer des décisions régulatoires au bénéfice de l’actionnaire majoritaire du groupe de télécommunications Bezeq, Shaul Elovitch, en échange d’une couverture de ses actions positives sur le site d’information Walla, propriété de Bezeq.

Mercredi, le ministre de la Justice du Likud, Amir Ohana, a fait un discours depuis la tribune de la Knesset pour railler ce qu’il a qualifié de mauvaise conduite des enquêteurs pour pousser Hefetz à témoigner contre Netanyahu – révélant les détails de pressions illégitimes présumées exercées par les enquêteurs, un élément qui avait été placé sous embargo par la justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...