Des passagers arrivant de NYC ne sont toujours pas en quarantaine à l’hôtel
Rechercher

Des passagers arrivant de NYC ne sont toujours pas en quarantaine à l’hôtel

Le ministère de la Défense a déclaré que des complications juridiques n'ont pas permis d'orienter les passagers vers un hôtel, malgré l'ordre du Premier ministre

Des voyageurs israéliens, qui avaient été bloqués en Amérique du sud, arrivent à l'aéroport Ben Gurion, le 23 mars 2020, depuis Sao Paolo via New York. (Tomer Neuberg/Flash90)
Des voyageurs israéliens, qui avaient été bloqués en Amérique du sud, arrivent à l'aéroport Ben Gurion, le 23 mars 2020, depuis Sao Paolo via New York. (Tomer Neuberg/Flash90)

Mercredi après-midi, environ 100 passagers en provenance de New York ont atterri à l’aéroport Ben Gurion. A leur arrivée, ils ont été informés qu’ils seraient immédiatement placés en quarantaine dans un hôtel à Jérusalem, sur ordre du gouvernement. Mais ils ont finalement pu partir quelques heures plus tard.

La Douzième chaîne a ensuite annoncé que l’un des passagers du vol de Unites Airlines avait appris, une fois arrivé à son domicile en Israël, que le test qu’il avait passé à New York était positif au COVID-19.

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre avait semblé reprendre une mesure visant à imposer une mise en quarantaine de 14 jours dans un hôtel, ou dans une installation prévue à cet effet, à toute personne arrivant de l’étranger. Ce dernier rebondissement intervient un jour après la révélation que Netanyahu avait déjà refusé une mesure similaire.

Un communiqué du Bureau du Premier ministre avait noté que cette mesure entrait immédiatement en vigueur. Pourtant, le ministère de la Défense, qui est en charge de l’application de la mesure, a ensuite évoqué des « complications juridiques et procédurales ». De fait, les passagers en provenance de New York ont été informés que s’ils n’avaient pas de fièvre ni de signe du COVID-19, ils pouvaient librement rentrer chez eux.

Le ministère de la Défense a déclaré que les passagers ont été autorisés à partir après avoir signé une déclaration sur l’honneur qu’ils resteraient en auto-isolement. Pourtant, le site d’information Ynet a rapporté que certains passagers ont pu quitter l’aéroport sans avoir à signer la déclaration.

Un porte-parole du ministère a déclaré que 15 passagers avaient été placés en quarantaine car ils n’avaient nulle part où aller. Ils ont été transportés à l’Hôtel Prima dans la capitale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...