Des pierres tombales juives découvertes sous une place d’une ville de Pologne
Rechercher

Des pierres tombales juives découvertes sous une place d’une ville de Pologne

Au cœur de Leżajsk, des travaux de construction entrepris en juin ont mis au jour des pierres tombales juives; la municipalité consulte les responsables de la communauté juive

Vue de l'hôtel de ville et de la place du marché de Leżajsk, en Pologne, en 2010. (Wikimedia Commons / Krzysztof Dudzik via JTA)
Vue de l'hôtel de ville et de la place du marché de Leżajsk, en Pologne, en 2010. (Wikimedia Commons / Krzysztof Dudzik via JTA)

JTA – Des dizaines de pierres tombales juives ont été découvertes sous l’asphalte d’un marché local en Pologne.

Les pierres tombales avaient été placées au cœur de Leżajsk, une ville située à environ 200 kilomètres au sud de Varsovie, il y a au moins 80 ans, selon un rapport publié vendredi dans le quotidien Gazeta Wyborca.

Les pierres tombales, découvertes lors de travaux de construction entrepris en juin, ont été extraites et préservées par la municipalité, qui consultera les responsables de la communauté juive pour savoir que faire de cette découverte.

Entre 1918 et 1939, 90 % de la population des 5 000 habitants de Leżajsk étaient juifs, selon Yad Vashem, le Musée national de l’Holocauste israélien. Beaucoup ont survécu grâce à la position géographique de la ville, en zone occupée par l’Allemagne nazie, mais proche de la ligne de séparation d’avec la zone d’occupation soviétique, ces deux armées s’étant partagé le territoire polonais en 1939.

https://twitter.com/schoolecommerce/status/1293260514185957376

Les Allemands ont chassé de nombreux Juifs de Leżajsk vers la zone d’occupation soviétique, d’où certains ont été exilés au cœur de la Russie – ce qui, retournement de situation, les a mis à l’abri lors de l’invasion de l’Union soviétique par les Nazis en juin 1941. Mais les Juifs ne sont pas revenus à Leżajsk après la Shoah, mettant fin à une présence juive séculaire dans la ville.

Les forces d’occupation nazies et les régimes communistes ont utilisé des pierres tombales juives comme matériau de construction dans toute l’Europe centrale et orientale.

Environ 90 % de la minorité juive de Pologne, forte de 3,3 millions de personnes en 1939, ont péri pendant la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...