Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Des policiers arrêtent des dizaines de manifestants anti-Israël à Yale – média

The New York Post rapporte que des agents portant des équipements anti-émeutes ont arrêté de nombreux activistes qui avaient installé un campement de protestation sur le campus

La police arrêtant des manifestants lors d'une manifestation anti-Israël, à l'Université de Yale, dans le Connecticut, le 22 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
La police arrêtant des manifestants lors d'une manifestation anti-Israël, à l'Université de Yale, dans le Connecticut, le 22 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Selon The New York Post, la police a arrêté lundi des « dizaines » d’étudiants qui organisaient une manifestation anti-Israël et pro-palestinienne à l’Université de Yale et qui avaient installé un campement de protestation il y a plusieurs jours.

Sur des photos et des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir des agents des forces de l’ordre demander aux manifestants de quitter le campus du Connecticut sous peine d’être arrêtés.

« Des dizaines de manifestants ont été menottés pour violation de domicile et emmenés dans des navettes de l’Université de Yale », a indiqué l’article, sans préciser le nombre exact d’arrestations.

Certains policiers portent des équipements anti-émeutes, selon l’article du New York Post.

Les manifestants auraient été entendus scandant « YPD [Yale Police Department] ou KKK [Klu Klux Klan], IDF [armée israélienne], tous les mêmes » et « Le sang arabe n’est pas bon marché, pour les martyrs nous parlerons ».

Des messages sur les réseaux sociaux indiquent que les manifestants anti-Israël se sont déplacés vers un autre endroit du campus, malgré les arrestations et la présence de la police.

Ces arrestations font suite à plusieurs épisodes violents survenus au cours de ces journées de protestation. Une journaliste étudiante juive qui couvrait la manifestation anti-Israël à Yale a déclaré avoir été poignardée dans l’œil avec un drapeau palestinien.

Selon The New York Post, l’étudiante, Sahar Tartak, rédactrice en chef du Yale Free Press, a été entourée de manifestants qui la raillaient après qu’elle eut été « pointée du doigt parce qu’elle portait des vêtements hassidiques ».

« Des centaines de personnes se sont moquées de moi et m’ont fait un doigt d’honneur, puis une personne a brandi un drapeau palestinien devant moi et me l’a enfoncé dans l’œil », aurait déclaré Tartak.

Depuis le 7 octobre, date à laquelle 3 000 terroristes du groupe terroriste palestinien du Hamas ont envahi le sud d’Israël, massacré près de 1 200 personnes et enlevé 253 autres – dont la moitié sont toujours retenues en captivité à Gaza -, les universités américaines ont été le théâtre d’un flot de protestations contre la guerre.

Plus de 34 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Tsahal dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

261 soldats israéliens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’incursion terrestre lancée en représailles à l’attaque barbare du Hamas menée le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.