Des poupées barbouillées de rouge accrochées devant une synagogue suédoise
Rechercher

Des poupées barbouillées de rouge accrochées devant une synagogue suédoise

Une pancarte décrivant Pessah comme la célébration de la mort d’enfants égyptiens par les Juifs a été placée à côté ; le Mouvement de résistance nordique pointé du doigt

Le site Web du Mouvement de résistance nordique publie une photo de poupées pendues à l'extérieur de la synagogue de Norrkoping, en Suède, le 28 mars 2021. (NRM via JTA)
Le site Web du Mouvement de résistance nordique publie une photo de poupées pendues à l'extérieur de la synagogue de Norrkoping, en Suède, le 28 mars 2021. (NRM via JTA)

JTA – Des poupées barbouillées de peinture rouge ont été pendues à l’extérieur d’une synagogue en Suède à côté d’une pancarte décrivant la Pâque juive comme une célébration de la mort d’enfants égyptiens par les Juifs.

Cette mise en scène a été découverte dimanche matin à Norrkoping, une ville située à 160 km au sud-ouest de Stockholm, et signalé à la police, qui enquête sur cette affaire comme sur un crime de haine, a rapporté Expressen.

On pense qu’elle a été mise en place samedi soir.

Dimanche également, le Mouvement de résistance nordique, un groupe néo-nazi qui a harcelé des Juifs pendant les fêtes juives, a publié sur son site web une photo de la mise en scène, prise de nuit.

L’Anti-Demation League (ADL) a appelé sur Twitter la police suédoise à traiter le Mouvement de résistance nordique comme étant le principal suspect.

La description de Pessah, une fête qui célèbre la liberté, comme une célébration de la mort dénature la Haggadah, le texte qui contient l’histoire des dix plaies d’Égypte, des fléaux d’une gravité croissante que Dieu infligea au peuple de l’Égypte biblique à cause du refus de son dirigeant de libérer les esclaves hébreux.

Illustration : des membres du Mouvement de résistance nordique défilent dans le centre de Göteborg, en Suède, le 30 septembre 2017. (Fredrik Sandberg / TT via AP)

Lors de la dernière plaie, qui donne son nom à la fête, Dieu tua tous les premiers-nés d’Égypte mais épargna les premiers-nés juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...