Rechercher

Des prisonniers du Hamas en grève de la faim contre la détention administrative

Un groupe terroriste déclare que des dizaines de détenus dans les prisons israéliennes ne s'alimenteront pas, en solidarité avec leurs membres détenus sans inculpation

Des détenus sécuritaires palestiniens dans la prison d'Ofer au nord de Jérusalem, le 20 août 2008. (Moshe Shai/Flash90)
Des détenus sécuritaires palestiniens dans la prison d'Ofer au nord de Jérusalem, le 20 août 2008. (Moshe Shai/Flash90)

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a annoncé dimanche que des dizaines de ses membres qui sont prisonniers dans les prisons israéliennes vont entamer une grève de la faim pour protester contre la politique actuelle de détention administrative contre les suspects palestiniens.

« Des dizaines de prisonniers se préparent à une grève de la faim à durée indéterminée pour soutenir les six prisonniers qui font actuellement une grève de la faim pour protester contre les détentions administratives », a déclaré le Hamas dans un communiqué, rapporté par la télévision officielle du Hamas.

Les prisonniers actuellement en grève de la faim, dont certains se privent de nourriture depuis près de trois mois, sont placés en détention administrative, une procédure juridique controversée qui permet aux autorités israéliennes de détenir des prisonniers sans chef d’accusation.

« Nous ne pouvons pas rester silencieux », indique la déclaration du Hamas.

Cette annonce intervient deux jours après que la direction d’un groupe de prisonniers affilié au groupe terroriste palestinien du Jihad islamique a annoncé la fin d’une grève de la faim initiée pour protester contre les nouvelles politiques israéliennes à l’égard des détenus après l’évasion de six détenus de la prison de Gilboa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...