Des professeurs ferment des écoles en raison du conflit salarial
Rechercher

Des professeurs ferment des écoles en raison du conflit salarial

Des lycées de Herzliya, Raanana, Kfar Saba et Netanya resteront portes closes lundi

Des lycéens. Illustration. (Crédit : Maya Levin / Flash90)
Des lycéens. Illustration. (Crédit : Maya Levin / Flash90)

Les enseignants des lycées des villes côtières de Herzliya, Raanana, Kfar Saba et Netanya sont en grève ce lundi alors que le syndicat des professeurs maintient son conflit avec la trésorerie en réclamant de meilleurs salaires, a fait savoir l’organisation de travailleurs.

Le syndicat des enseignants, qui représente les professeurs de lycée, souhaite voir une augmentation de salaire pour les nouveaux enseignants, qui atteindrait 8 000 shekels mensuels brut.

Ils perçoivent actuellement 6 400 shekels. Une augmentation de 600 shekels est également réclamée pour les enseignants ayant plus de sept ans d’expérience.

Suite à une grève générale, le syndicat a fait fermer les écoles dans différentes villes dans le cadre d’un mouvement de protestation en cours dans le pays.

« La qualité de l’éducation de nos enfants dépend de celle de nos professeurs et de leur statut », a commenté le mois dernier le ministre de l’Education Naftali Bennett sur Twitter.

« Les salaires des enseignants qui commencent aujourd’hui leur carrière ne permet pas d’avoir une existence digne et il est difficile d’attirer des personnalités d’excellence pour enseigner », a-t-il ajouté. « Et donc, l’objectif que j’établis est d’obtenir un salaire de 8 000 shekels pour un enseignant débutant et je suis convaincu que le ministre des Finances et les organisations de professeurs rejoindront cela ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...