Des responsables américains rencontrent Breaking The Silence
Rechercher

Des responsables américains rencontrent Breaking The Silence

Le groupe a évoqué son rapport relatif à la conduite de l'armée israélienne pendant la dernière guerre de Gaza

Un officier se préparant à mener ses troupes à Gaza (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal  / Flickr)
Un officier se préparant à mener ses troupes à Gaza (Crédit : Unité du porte-parole de Tsahal / Flickr)

Les responsables de la Maison Blanche et du Département d’Etat ont rencontré des représentants d’une ONG israélienne très critique envers l’armée israélienne cette semaine pour évoquer son rapport sur les violations israéliennes présumées dans la bande de Gaza lors de la guerre de 50 jours de l’été dernier, a annoncé Haaretz vendredi.

La réunion à Washington – la première en son genre pour l’ONG – est survenue plusieurs jours après qu’Israël a déposé une protestation formelle auprès de Berne au sujet du financement suisse d’une exposition organisée par Breaking the Silence, un groupe de défense des droits de l’Homme dont les membres sont des vétérans de Tsahal qui témoignent, pour la plupart de manière anonyme, des abus qu’ils affirment avoir vu ou auxquels ils ont pris part au cours de leur service militaire en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza.

Cette rencontre entre les représentants de Breaking the Silence et les membres du Conseil national de sécurité – qui a eu lieu dans un bâtiment non-gouvernemental plutôt qu’à la Maison Blanche – a été organisée par Matthew Duss, le président de la Fondation pour la paix au Moyen-Orient. L’ONG israélienne a ensuite rencontré des fonctionnaires du Département d’Etat.

Les responsables américains ont montré un intérêt significatif pour ce rapport, a déclaré Duss, en posant « de nombreuses questions sur le processus d’examen des témoins, les témoignages et la vérification des faits ».

Duss a salué les représentants des ONG, en expliquant qu’ils étaient de « jeunes patriotes israéliens qui tentent d’améliorer leur société ».

« Cela va de pair avec ce qu’a dit Obama récemment. Ce sont des valeurs partagées entre Israël et les Etats-Unis – vouloir améliorer notre société », s’est-il réjoui.

Aussi bien la Maison Blanche que le Département d’Etat a confirmé ces réunions au journal Haaretz, tout en soulignant que les responsables américains rencontrent régulièrement divers groupes de défense de droits de l’Homme internationaux.

Depuis que l’ONG a été fondée en 2004 par des soldats qui ont servi dans le sud de la ville de Hébron en Cisjordanie, elle est régulièrement aux prises avec l’élite politique et militaire israélienne en dénonçant régulièrement leurs activités qui, selon eux, nuisent à l’image d’Israël à l’étranger.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...