Israël en guerre - Jour 251

Rechercher
Déballage

Des sarcophages égyptiens datant de 3 000 ans scannés à l’hôpital de Jérusalem

Les tomodensitogrammes constituent le meilleur moyen de découvrir comment les cercueils étaient fabriqués et décorés, selon un expert du Musée d'Israël

Un ancien sarcophage égyptien subit un scanner au centre médical Shaare Zedek à Jérusalem, le 21 mai 2023. (Crédit : Hôpital de Shaare Zedek)
Un ancien sarcophage égyptien subit un scanner au centre médical Shaare Zedek à Jérusalem, le 21 mai 2023. (Crédit : Hôpital de Shaare Zedek)

Deux anciens sarcophages égyptiens ont été scannés à l’aide d’un tomodensitogrammes (TDM) à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem dimanche dans le cadre d’une étude sur la façon dont les artisans ont créé les cercueils ouvragés pour inhumer les corps momifiés.

Les sarcophages, qui datent de plus de 2 500 ans, sont fabriqués en bois de sycomore et décorés de hiéroglyphes et de motifs.

Il a fallu cinq mois aux équipes de l’hôpital et du Musée d’Israël pour planifier le transport de ces pièces très fragiles jusqu’à l’hôpital situé au centre de Jérusalem.

« Pour comprendre ce qui se cache sous les œuvres d’art, il y a deux options. Nous pouvons retirer l’œuvre d’art, ce que nous ne voulons pas faire, ou nous pouvons effectuer un scanner, et grâce à cela, voir ce qui se passe en dessous », a déclaré Nir Or Lev, conservateur de l’archéologie égyptienne au Musée d’Israël, aux informations de la Treizième chaîne.

Le sarcophage le plus ancien, parvenu à l’hôpital israélien, avait près de 3 000 ans et était celui d’une femme nommée Jed-Mot, chanteuse de cérémonie pour l’ancien dieu Amon-Ra. L’autre, daté entre le 7e et le 4e siècle avant notre ère, appartenait à Petah-Hotep, un noble égyptien, d’après les chercheurs.

Les tests ont permis aux chercheurs de voir entre les couches de bois, de plâtre et d’autres matériaux dont sont faits les cercueils. Les résultats complets ne seront disponibles que dans quelques semaines, une fois les études terminées.

« Je n’avais encore jamais eu de telle opportunité dans ma vie professionnelle », a déclaré Shlomi Hazan, le radiologue en chef de Shaare Zedek, à la Treizième chaîne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.