Des synagogues de Chicago visées par une série d’attaques antisémites
Rechercher

Des synagogues de Chicago visées par une série d’attaques antisémites

La police mène l'enquête sur des cocktails Molotov qui ont été retrouvés autour du lieu de prière

Illustration : la police et le rabbin David Wolkenfeld enquêtent sur un possible incendie criminel devant la synagogue Anshei Sholom B'nei à Chicago, le 19 mai 2019. (Capture d'écran: Fox32 Chicago)
Illustration : la police et le rabbin David Wolkenfeld enquêtent sur un possible incendie criminel devant la synagogue Anshei Sholom B'nei à Chicago, le 19 mai 2019. (Capture d'écran: Fox32 Chicago)

La police de Chicago a renforcé la sécurité autour de la communauté juive locale après une série d’incidents de vandalisme et une tentative d’incendie criminel contre des synagogues locales au cours de ce week-end.

Dimanche matin, les fidèles qui sont arrivés à la synagogue Anshe Sholom B’nai Israël dans le quartier de Lakeview de Chicago ont découvert du verre brisé et des bouts de tissus carbonisés autour du bâtiment.

La police a ensuite confirmé qu’un individu inconnu avait tenté, à deux reprises, de mettre le feu au bâtiment vers minuit samedi. Personne n’a été blessé et il n’y a pas eu de dégâts à la synagogue.

Anthony Gulielmi, le porte-parole de la police de Chicago, a déclaré que la police menait aussi une enquête sur des actes de vandalisme menés autour de plusieurs synagogues dans le quartier de West Rogers Park de la ville, où des fenêtres de voitures stationnées devant le bâtiment ont été cassées tôt dimanche matin.

Gulielmi a déclaré que les écoles, les commerces juifs et les synagogues allaient recevoir une « attention particulière » alors que des policiers menaient une enquête sur des crimes racistes présumés.

Il a déclaré que les enquêteurs de la police étaient en possession d’une « bonne preuve vidéo » de la tentative d’incendie, et que deux suspects dans les affaires avaient été identifiés.

Les images de surveillance d’Anse Sholom n’ont pas été montrées au public, mais les médias locaux ont annoncé que la police recherchait un homme de couleur de peau claire portant un sweat noir à capuche. Gulielmi a déclaré que l’autre suspect était un homme noir dans la trentaine ou la quarantaine.

David Wolkenfeld, le rabbin d’Anshe Sholom, a dit à des agences de presse locales qu’il était « choqué » de voir des actes antisémites à Chicago.

« Cette synagogue est si importante pour tant de monde dans ce quartier, c’est une si belle ville pour être juif, alors c’est choquant de se rendre compte qu’il y a des gens remplis de haine et prêts à mener un acte comme celui-là », a déclaré Wolkenfeld.

Le rabbin David Wolkenfeld parle aux médias après une tentative d’attaque à l’incendie dans la synagogue Anshe Sholom B’nai Israel à Chicago le 19 mai 2019. (Capture d’écran: ABC7 Chicago)

Dans un message posté sur la page Facebook d’Anse Sholom, Wolkenfeld appelle les membres de sa communauté à participer aux cérémonies de Shabbat pour « nous impliquer de nouveau afin d’honorer la sainteté de notre shul ».

Le mois dernier, l’Anti-Defamation League (ADL) a indiqué dans son rapport annuel que les Juifs américains ont fait l’expérience « de niveaux presque historiques d’antisémitisme » en 2018.

L’année dernière, on a assisté à une multiplication par deux du nombre d’agressions physiques antisémites par rapport à 2017, mais aussi à l’attaque la plus mortelle contre la communauté juive américaine avec la tuerie d’octobre de 11 fidèles à la synagogue de l’Arbre de Vie de Pittsburgh ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...