Des tirs perdus de Syrie ont touché une position de l’ONU sur le Golan
Rechercher

Des tirs perdus de Syrie ont touché une position de l’ONU sur le Golan

L’armée indique qu’il n’y a aucun signe d’obus de mortier, mais continue ses recherches ; il n’y a pas de blessé

La Syrie, vue depuis Israël, du mont Bental, sur le plateau du Golan, le 25 juin 2017. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
La Syrie, vue depuis Israël, du mont Bental, sur le plateau du Golan, le 25 juin 2017. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

L’armée israélienne a indiqué lundi que des tirs perdus de Syrie avaient touché une position des forces de maintien de la paix des Nations unies sur le plateau du Golan. Il n’y aurait aucun blessé.

L’armée a lancé des recherches après des informations indiquant que deux obus de mortier avaient atterri du côté israélien de la frontière, mais aucun signe de projectile n’a été trouvé.

A la place, « des traces de balles de mitrailleuse ont été identifiées sur un poste de la FNUOD près de Zivanit, adjacent à la frontière », a indiqué l’armée.

La Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement contrôle le respect du cessez-le-feu de 1974 entre Israël et la Syrie sur le plateau du Golan.

L’armée a également indiqué que malgré les informations annonçant l’arrivée d’obus de mortier, aucune sirène d’alarme n’avait été entendue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...