Des tracts négationnistes circulent sur les campus australiens
Rechercher

Des tracts négationnistes circulent sur les campus australiens

Le contenu tiré du site web prônant la théorie du complot affirme que les études consacrées à l'Holocauste sont "remplies de bêtises"

L'université Monash (Crédit : Donaldytong, Wikipedia)
L'université Monash (Crédit : Donaldytong, Wikipedia)

Les tracts ont fait leur apparition dans les universités Monash, de Melbourne, à l’Université nationale australienne, et à l’Université de NSW selon un rapport publié par BuzzFeed News.

Le document, intitulé « La plus grande escroquerie de tous les temps, » contient des citations d’un activiste de longue date pro-palestinien et universitaire controversé Norman Finkelstein, qui est lui-même le fils de survivants de l’Holocauste.

Le dépliant cite Finkelstein hors contexte « Une grande partie de la littérature sur la solution finale de Hitler est sans valeur et ne mérite pas de bourses universitaires. En effet, le domaine des études sur l’Holocauste est rempli de bêtises sinon de pure fraude ».

La page se termine par la ligne, « Pour les faits, messieurs, pas la production d’Hollywood, » et une adresse de site Web avec le #Holohoax hashtag.

https://twitter.com/AJCTmusic/status/724732800071544833

Finkelstein ne conteste pas l’historicité ou l’étendue de l’Holocauste. Il critique les moyens ostensibles par lesquelles il est exploité à des fins politiques et financières.

Les nouvelles de la distribution des dépliants ont d’abord émergé en février, au début de l’année universitaire australienne à l’Université de Melbourne. Depuis lors, des milliers d’exemplaires ont été distribués sur d’autres campus.

Selon le rapport, bien que les vice-chanceliers des universités ont rencontré des étudiants juifs et ont condamné les tracts, ils ne veulent pas ajouter de l’huile sur le feu en appelant les tracts antisémites.

En réponse, le président national de l’Union des étudiants juifs australiens, Michael Fisher, a dit sur BuzzFeed News : « Tout le monde a le droit de se sentir en sécurité et le bienvenu sur les campus. Les universités australiennes doivent vigoureusement lutter contre la montée de l’antisémitisme, et identifier et punir les groupes qui diffusent ce poison. Il est essentiel que les associations étudiantes et les autorités universitaires travaillent avec des groupes juifs pour éduquer la population étudiante sur l’antisémitisme et les effets destructeurs des discours de la haine raciste ».

Des dépliants similaires ont été distribués dans les universités écossaises en avril, a rapporté à l’époque le Glasgow Guardian.

Les dépliants australiens contiennent un lien vers un site web conspirationniste, ChemtrailsGeelong. Le site est inscrit à Sydney, mais semble être écrit par un résident de la ville de Geelong, près de Melbourne.

En plus des dizaines de citations antisémites et des citations de négationnistes, le site accuse les compagnies d’aviation de jeter délibérément des produits chimiques nocifs sur un public sans méfiance, cela grâce aux traces laissées par les avions volant à haute altitude.

Il contient également de nombreuses pages de théories du complot, affirmant que « les auteurs ultra-sicko » utilisent « la torture physiologique et le harcèlement de cibles » avec une technologie sophistiquée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...