Rechercher

Des vandales ont tagué des murs et crevé des pneus dans un village palestinien

Des slogans extrémistes ont été découverts tagués à Marda, en Cisjordanie ; les autorités locales affirment que des résidents d'implantations sont à l'origine de l'attaque

Un Palestinien devant des slogans écrits en hébreu dans le village de Marda en Cisjordanie, le 13 octobre 2021. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
Un Palestinien devant des slogans écrits en hébreu dans le village de Marda en Cisjordanie, le 13 octobre 2021. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Des vandales ont tagué des slogans nationalistes et endommagé des voitures dans le village palestinien de Marda en Cisjordanie, a rapporté mercredi la police israélienne.

Parmi les slogans barbouillés sur les murs de la localité : « Prix à payer » et « Démolir les [propriétés] ennemies, pas celles des Juifs ».

Des pneus ont été crevés et des étoiles de David ont été peintes sur les véhicules, dans ce village situé près de l’implantation d’Ariel, dans le nord de la Cisjordanie

Les agressions et les actes de vandalisme perpétrés par des résidents d’implantations contre les Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie sont communément appelés des attaques « Prix à payer ». Les auteurs de ces actes prétendent que ceux-ci viennent en représailles à des violences palestiniennes ou aux politiques gouvernementales considérées comme hostiles au mouvement des implantations.

La police a rapporté que des enquêteurs, accompagnés de soldats de l’armée israélienne, s’apprêtaient à se rendre dans le village pour enquêter sur l’incident.

Munif al-Hafash, chef de l’autorité locale de Marda, a déclaré que les résidents d’implantations avaient mené l’attaque en début de matinée, a rapporté Haaretz.

« C’est la continuation d’incidents contre des biens, y compris des dommages contre les vergers d’oliviers, des déracinements d’oliviers, du vandalisme ou des vols », a déclaré al-Hafash.

La récolte des olives a commencé la semaine dernière. Elle est souvent marquée par une augmentation des vandalismes menés par des résidents d’implantations contre les Palestiniens.

Selon le groupe de défense des droits Yesh Din, un total de 150 arbres ont été déracinés lors de trois incidents depuis le début de la récolte en Cisjordanie. Cinq incidents de vol de récoltes d’olives et une attaque contre un agriculteur ont également été constatés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...