Rechercher

Des villes du sud d’Israël privées d’eau potable pour la 2e journée

Après des problèmes lors de l'installation d'une nouvelle conduite d'eau, le ministère de la Santé a demandé aux habitants de faire bouillir l'eau avant de la consommer.

Une vue de l'usine de traitement des eaux de Shafdan de Mekorot, la compagnie nationale des eaux d'Israël, à Rishon Lezion. (Crédit: Mekorot)
Une vue de l'usine de traitement des eaux de Shafdan de Mekorot, la compagnie nationale des eaux d'Israël, à Rishon Lezion. (Crédit: Mekorot)

Les habitants du sud d’Israël ont affirmé jeudi que pour la deuxième journée consécutive, ils se retrouvent sans eau potable, après que des problèmes ont été découverts lors de l’installation d’une nouvelle conduite d’eau mercredi.

Le ministère de la Santé a demandé aux habitants de Sderot, Netivot et d’un certain nombre de petites communautés situées près de la frontière de Gaza de laisser couler l’eau du robinet jusqu’à ce qu’elle soit claire et de la faire bouillir avant de la consommer.

Cette mesure a été prise plusieurs heures après que la compagnie des eaux Mekorot a signalé que l’installation d’une nouvelle conduite d’eau avait rencontré des problèmes.

Mekorot a déclaré à ce moment-là que son personnel travaillerait toute la nuit pour régler les problèmes de débit. Cependant, jeudi en début de soirée, les habitants des communautés étaient toujours privés d’eau potable, sauf à Netivot, où le ministère de la santé a déclaré que les échantillons étaient propres.

Les habitants de Netivot peuvent désormais utiliser l’eau « pour n’importe quel usage », a déclaré le ministère.

Selon le site d’information Walla, les habitants du quartier achetaient des packs de six bouteilles d’eau dans les magasins locaux, tandis que certains ont écrit sur Facebook que leurs enfants souffraient de maux d’estomac et de diarrhée.

« Il n’y a pas eu d’avertissement », a déclaré Shani Mazuz, un habitant de la région, cité par le site d’information.

« C’est intolérable », a déploré un habitant de Kfar Maimon à la Douzième chaîne. « Si c’était à Tel Aviv, ils auraient réparé en une heure ».

Le ministère de la Santé a déclaré que les prélèvements d’eau se poursuivaient dans d’autres communautés, et que les résultats seraient communiqués dès qu’ils seraient connus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...