Des voitures vandalisées dans un quartier de Jérusalem-Est
Rechercher

Des voitures vandalisées dans un quartier de Jérusalem-Est

Pneus crevés, graffitis peints sur les véhicules dans la zone de Silwan, y compris le slogan "Prix à payer"; enquête policière en cours

Graffiti découvert sur une voiture à Jérusalem-Est, le 12 février 2018. (Police israélienne)
Graffiti découvert sur une voiture à Jérusalem-Est, le 12 février 2018. (Police israélienne)

La police a ouvert une enquête après que des vandales ont crevé des pneus et taguer des graffitis sur les véhicules d’un quartier arabe de Jérusalem-Est, a déclaré la police dans un communiqué lundi.

Les slogans en hébreu tagués sur les véhicules et les murs du quartier de Silwan comprenaient les phrases « Prix à payer » et « Bonjour d’Itamar » – une référence apparente au rabbin de 29 ans Itamar Ben-Gal qui a été poignardé à mort à l’extérieur de l’implantation d’Ariel plus tôt dans le mois.

Les enquêteurs sont arrivés sur les lieux et les équipes scientifiques ont recueilli des preuves, selon la police.

Le terme « Prix à payer » fait référence au vandalisme et à d’autres crimes haineux commis par des ultra-nationalistes juifs en représailles à la violence palestinienne ou aux politiques gouvernementales perçues comme hostiles au mouvement des résidents juifs des implantations. Ces dernières années, des mosquées, des églises, des groupes d’extrême gauche israéliens et même des bases militaires israéliennes ont été la cible de vandalisme nationaliste.

Itamar Ben-Gal, assassiné par un terroriste palestinien le 5 février 2018 photographié avec son épouse et sa famille (Autorisation)

Ces actes ont été condamnés par les responsables israéliens de tout l’échiquier politique.

Le 5 février, un Palestinien a mortellement poignardé Ben-Gal à un arrêt de bus près d’Ariel.

Les forces israéliennes sont toujours à la recherche du tueur, qui s’est enfui à pied.

Le 25 janvier, une voiture a été incendiée pendant la nuit dans le quartier de Beit Safa à Jérusalem-Est. Les pompiers ont été appelés après que le véhicule a pris feu. La police a ensuite découvert des slogans en hébreu dans la région, y compris les mots « Prix à payer » et « mort aux Arabes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...