Deux ballons incendiaires découverts dans la cour d’une maison à Jérusalem
Rechercher

Deux ballons incendiaires découverts dans la cour d’une maison à Jérusalem

Les démineurs de la police se sont rendus à GIlo, dans le sud-est de la capitale, pour se charger des objets suspects

Un ballon avec un dispositif incendiaire présumé trouvé dans le quartier Gilo de Jérusalem le 20 juillet 2018. (Police d'Israël)
Un ballon avec un dispositif incendiaire présumé trouvé dans le quartier Gilo de Jérusalem le 20 juillet 2018. (Police d'Israël)

Les démineurs de la police ont été appelés dans le quartier de Gilo, à Jérusalem, vendredi, après que deux ballons attachés à des matériaux inflammables ont été découverts à l’extérieur de la maison d’une famille.

Israël fait face à des incendies criminels quotidiens au moyen de cerfs-volants, de ballons et de préservatifs gonflés à l’hélium le long de sa frontière avec Gaza. Mais à Jérusalem, située à près de 100 kilomètres de Gaza, il est peu probable que les ballons aient été lancés à partir de l’enclave côtière. La police enquête actuellement sur cette affaire.

Hadashot news a rapporté que des allumettes et des matériaux inflammables étaient attachés aux ballons gonflés à l’hélium, qui ont atterri dans le quartier du sud-est de la capitale.

Les ballons ont été découverts par quatre des enfants de la famille, a rapporté le site d’information Ynet.

« Je prends cet incident très au sérieux et je crains que s’il s’agissait d’un cerf-volant terroriste, c’est que nos voisins de Cisjordanie ont appris à s’en servir », a déclaré Ofer Ayoubi, chef de l’administration de la municipalité. « J’appelle le Premier ministre et le ministre de la Défense à œuvrer rapidement pour localiser sa provenance… afin que nous n’ayons pas de jardins et de maisons en flammes dans notre quartier. »

Gilo se trouve à côté de Beit Jala et de Bethléem dans le périmètre de l’Autorité palestinienne.

La police a réitéré une mise en garde indiquant que la population doit se tenir à l’écart de tout objet suspect.

« La population est invitée à faire preuve de la plus grande prudence avec les objets suspects de toute sorte – cerfs-volants ou ballons – qui peuvent contenir des matériaux explosifs ou inflammables et mettre en danger la sécurité publique s’ils n’agissent pas de manière responsable », peut-on lire dans le communiqué de la police.

« Chaque fois qu’un objet suspect est découvert, y compris des objets apparemment ‘inoffensifs’ comme ceux-ci, vous devez immédiatement appeler la ligne directe de la police en composant le 100 », poursuit le communiqué.

La police a également conseillé aux habitants de rester à au moins 50 mètres de tout objet suspect et de laisser aux experts le soin de s’en occuper.

Ces derniers mois des incendies criminels quotidiens ont été perpétrés depuis Gaza avec des cerfs-volants et des ballons incendiaires qui ont brûlé des milliers d’hectares de forêts, de terres agricoles et de broussailles israéliennes. Quelque 1 000 hectares de réserves naturelles et de parcs nationaux ont été détruits.

Alors que la plupart des cerfs-volants et des ballons qui ont atterri en Israël ces dernières semaines transportaient des engins incendiaires destinés à brûler les champs et les biens israéliens, certains ont été attachés à des bombes artisanales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...