Deux blessés dans une supposée explosion de gaz à Sdérot
Rechercher

Deux blessés dans une supposée explosion de gaz à Sdérot

Malgré les premiers soupçons que l'explosion ait été causée par une roquette tirée depuis Gaza, les autorités affirment que l'explosion n'était pas le fait d'une attaque

Les enquêteurs examinent la scène après une explosion de gaz dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 8 juin 2018. (Avec l'aimable autorisation du Magen David Adom)
Les enquêteurs examinent la scène après une explosion de gaz dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 8 juin 2018. (Avec l'aimable autorisation du Magen David Adom)

Un homme a été grièvement blessé et un autre modérément par une explosion qui a causé l’effondrement du mur extérieur d’un appartement dans la ville de Sdérot, dans le sud d’Israël, aux premières heures de la matinée de vendredi. La police a déclaré que l’incident n’était pas une attaque terroriste et les médias israéliens ont laissé entendre que l’explosion avait été causée par une bonbonne de gaz défectueuse.

Les deux blessés ont reçu les premiers soins médicaux sur place avant d’être emmenés à l’hôpital Soroka de Beer Sheva. Deux autres personnes étaient en état de choc et ont été conduites à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon.

L’explosion s’est produite à 5h13. Les pompiers sont arrivés sur les lieux et ont secouru les personnesétaient coincés dans le bâtiment avant de les confier aux équipes médicales pour procéder à une évaluation et au traitement de leurs blessures.

Les artificiers de la police ont inspecté les lieux et ont déterminé que l’explosion et l’effondrement subséquent de certaines parties du bâtiment n’avaient pas été causés par une attaque.

Sderot est situé près de la bande de Gaza et est fréquemment touché par des roquettes et des projectiles tirés par des organisations terroristes depuis l’enclave côtière.

Les enquêteurs examinent la scène après une explosion de gaz dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 8 juin 2018. (Avec l’aimable autorisation du Magen David Adom)

Les secouristes ont indiqué qu’un homme de 33 ans souffrait d’une blessure à la poitrine et de brûlures au deuxième et troisième degré sur plus de 70 % de son corps à la suite de l’explosion, et qu’il était inconscient et respirait à l’aide d’une assistance respiratoire. Un deuxième homme, 21 ans, souffre de brûlures au deuxième degré sur 30 % de son corps et est conscient.

« Quand nous sommes arrivés sur place, nous avons vu les dégâts à l’arrière du bâtiment. Il s’agissait d’un immeuble résidentiel de trois étages. Nous avons compris que le mur extérieur d’un appartement du troisième étage s’était effondré », ont déclaré les médecins du service de secours du Magen David Adom. « Un homme de 33 ans a été retrouvé, conscient mais souffrant de blessures. Nous lui avons prodigué des soins médicaux vitaux, notamment une anesthésie et une assistance respiratoire, et il a été transporté à l’hôpital dans un état grave ».

De nombreux bâtiments résidentiels israéliens utilisent le gaz comme combustible pour la cuisson et, occasionnellement, pour le chauffage. Le combustible est acheminé dans le bâtiment à partir de bonbonnes qui sont généralement stockées au pied de la structure.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...