Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Deux combattants pro-Assad tués dans des frappes attribuées à Israël près de Damas

Israël commente rarement ces frappes au cas par cas, mais affirme vouloir empêcher l'Iran de s'implanter à ses portes

Un missile antiaérien syrien tiré près de Damas pendant une frappe israélienne présumée, le 7 mars 2022. (Crédit :  SANA)
Un missile antiaérien syrien tiré près de Damas pendant une frappe israélienne présumée, le 7 mars 2022. (Crédit : SANA)

Deux combattants pro-régime ont été tués dans des frappes aériennes imputées à Israël contre des positions militaires de milices pro-Téhéran lundi soir près de Damas, a indiqué une ONG.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), « deux combattants prorégime ont été tués, dans des frappes israéliennes contre des positions militaires au sud-ouest et sud-est de la capitale ».

« Des missiles israéliens ont détruit des entrepôts d’armes des milices pro-iraniennes et du Hezbollah libanais à quelques kilomètres de l’aéroport international de Damas et dans la périphérie de Kiswé, a ajouté l’OSDH.

L’ONG, basée au Royaume-Uni et qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays en guerre mais dont le financement reste flou, n’avait pas fait état de victimes dans un premier temps.

« Vers 23H05 (…), l’ennemi israélien a mené une agression avec des missiles envoyés depuis le Golan syrien occupé, ciblant plusieurs positions dans les environs de Damas, blessant un soldat et causant des dégâts matériels », a indiqué de son côté l’agence officielle Sana, citant une source militaire.

Sana avait précédemment indiqué que la défense aérienne syrienne avait « intercepté des cibles hostiles dans les alentours de Damas », sans donner plus de précisions.

Mi-août, de fortes explosions avaient eu lieu durant la nuit dans des dépôts de missiles de milices pro-iraniennes situés près de Damas, causant des dégâts matériels, selon l’OSDH.

Une semaine avant, toujours dans la périphérie de la capitale, des frappes israéliennes sur des positions militaires et des dépôts d’armes, notamment près de Kiswé, avaient causé la mort de quatre militaires syriens et deux combattants des milices pro-iraniennes, alliées du régime syrien selon la même source.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes contre des positions du régime syrien ainsi que des forces iraniennes et du Hezbollah, alliés de Damas et ennemis jurés d’Israël.

Israël commente rarement ces frappes au cas par cas, mais affirme vouloir empêcher l’Iran de s’implanter à ses portes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.