Rechercher

Deux députés belges dénoncent l’antisémitisme sur les réseaux sociaux

Après avoir été la cible d'une insulte sur Facebook, les deux députés ont communiqué le dossier à Unia, service public indépendant belge qui lutte contre la discrimination

Le député belge Marc Loewenstein (DéFI) au Parlement belge, en juillet 2020. (Crédit : Marc Loewenstein / Facebook)
Le député belge Marc Loewenstein (DéFI) au Parlement belge, en juillet 2020. (Crédit : Marc Loewenstein / Facebook)

Trois députés belges ont été visés par un commentaire antisémite vendredi sur Facebook. Le message a été posté dans les commentaires d’une publication d’un représentant d’une association de taxis selon lequel les députés Marc Loewenstein (DéFI), David Leisterh et David Weytsman (MR) sont les « VRP » d’Uber, alors que le statut des chauffeurs VTC est en débat au Parlement belge.

« En fait Uber a l’étoile de David au parlement !! », a écrit un internaute nommé Basri Yunus Sahbaz.

« À l’heure où l’on clôture les Assises contre le racisme organisées par le Parlement bruxellois et où viennent d’être publiées les conclusions d’une étude européenne révélant que 26 % des Belges âgés de 18 à 75 ans sont modérément antisémites et 4 % le sont fortement, voici un nouvel exemple de ce que l’on retrouve sur les réseaux sociaux », a réagi Marc Loewenstein.

« Je suis toujours ouvert à la discussion, au débat, à condition qu’il se fasse dans le respect », a-t-il ajouté. « Ici, outre le fait que l’on caricature à outrance, je ne sais pour quelle raison, ma position dans le dossier des taxis vs Uber/Heetch, je constate que les excès engendrent des débordements inacceptables, ici, dans les commentaires. Les personnes concernées diront peut-être que c’est de l’humour. Je ne trouve personnellement pas cela marrant. Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive et je ne peux pas laisser passer. Parler ‘d’étoile de David au Parlement’ en se focalisant sur trois noms, peu importe qu’ils soient juifs ou pas d’ailleurs, c’est de l’antisémitisme. Et l’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit. C’est en banalisant ce genre de propos qu’on finit par arriver à des drames. »

David Leisterh, également visé par la publication, a lui déclaré : « Je me battrai toute ma vie pour que chacune et chacun puisse exprimer son opinion mais si elle peut sembler contraire à la mienne (ce qui dans le présent dossier Taxi/Uber doit encore être pleinement démontré), mais je ne peux laisser passer la banalisation de tels propos. Soit l’auteur ignore l’impact de ses propos et il doit les retirer et s’en excuser, soit il en est pleinement conscient et Unia doit intervenir. Personne n’a rigolé en 40-45 lorsqu’il a dû mettre une étoile de David. Personne ne peut en rigoler aujourd’hui non plus. Au lendemain de l’Armistice qui, parce qu’elle n’a pas été correctement suivie des faits, inaugurait la Seconde Guerre mondiale. Nous devons toutes et tous rester prudents et ne pas laisser ce type d’excès. »

Les deux députés ont communiqué le dossier à Unia, service public indépendant belge qui lutte contre la discrimination.

« L’étoile de David au Parlement »Voilà le commentaire antisémite qui suit la publication d’un représentant d’une…

Posted by Marc Loewenstein on Saturday, November 13, 2021

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...