Deux milliardaires juifs républicains se rapprochent de démocrates
Rechercher

Deux milliardaires juifs républicains se rapprochent de démocrates

Le chef du board du TOI Seth Klarman et le philanthrope Leslie Wexner veulent contrer l'attitude "médiocre" du président américain et sa "présidence folle"

Seth Klarman à Sun Valley, en Californie, le 8 juillet 2014 (Crédit :  Scott Olson/Getty Images via JTA)
Seth Klarman à Sun Valley, en Californie, le 8 juillet 2014 (Crédit : Scott Olson/Getty Images via JTA)

L’un des plus importants donateurs du parti républicain en Nouvelle Angleterre a appelé les électeurs à soutenir les candidats démocrates lors des prochaines élections – et Seth Klarman place son argent là où le porte sa sensibilité.

Klarman, indépendant revendiqué qui souligne toutefois qu’il n’est « pas démocrate », a déclaré au chroniqueur du New York Times Bari Weiss samedi avoir donné cette année 4,9 millions de dollars à presque 150 candidats, la majorité d’entre eux se présentant sous l’étiquette démocrate. Il a indiqué qu’au jour des élections, il aura dépensé entre 18 à 20 millions de dollars pour des candidats démocrates.

« Nous devons transformer la chambre et le sénat en outils de contrôle de Donald Trump et de sa présidence folle », a dit Klarman.

Evoquant les dons qu’il a prévus pour des candidats démocrates, il a indiqué « aller bien plus loin que ce n’est le cas habituellement ».

Parmi les démocrates qu’il a soutenus financièrement dans ce cycle électoral, le représentant du Massachusetts, Joe Kennedy III; le candidat au sénat du Texas, Beto O’Rourke; et la sénatrice de New York, Kirsten Gillibrand, candidate à la présidence potentielle.

Klarman a donné plus de 2,9 millions de dollars aux républicains lors des élections de 2016, selon le Times.

Il a expliqué à Waiss avoir été « alarmé par les tentatives républicaines destinées à supprimer des électeurs et par un président qui diabolise les immigrants et qui suggère que les musulmans, les hispaniques et les afro-américains sont des citoyens de seconde zone ».

Klarman a également expliqué s’être senti « trahi » par les républicains « mous » qui ont, à de rares exceptions, affiché leur « lâcheté ».

La fondation de la famille Klarman, qu’il dirige avec son épouse, possède environ 700 millions de dollars d’actifs et a fait don d’approximativement 40 millions de dollars en 2017 à des initiatives essentiellement pro-démocrates, notamment en soutenant des organismes de défense des journalistes, de lutte contre le fanatisme et de défense des droits LGBT. Klarman est le président du conseil du Times of Israel mais ne joue aucun rôle dans sa ligne éditoriale.

Pour sa part, le milliardaire philanthrope Leslie Wexner a annoncé jeudi lors d’un sommet consacré à la gouvernance à Colombus, dans l’Ohio, qu’il n’est « plus un républicain » et qu’il ne soutiendra plus la formation.

Il a expliqué à ses amis tous dotés d’une fonction élective qu’il est devenu indépendant, a fait savoir le Columbus Dispatch.

Wexner a fait cette annonce lors d’un événement parrainé par le Columbus Partnership, qui regroupe les leaders d’entreprises les plus influentes que préside Wexner dans le centre de l’Ohio, et par l’YPO (l’organisation des jeunes présidents, dans le passé), un regroupement de chefs d’entreprises de moins de 45 ans.

Wexner, qui fait des dons généreux à des causes juives et qui est, selon Forbes, l’homme le plus riche d’Ohio, est le directeur général de L Brands, propriétaire de Victoria’s Secret et de Bath & Body Works.

Le président américain Barack Obama lors de son discours sur l’état de l’Union, le 28 janvier 2014 au Capitole, à Washington (Crédit : AFP/Saul Loeb)

Il a fait cette annonce après que l’ancien président Barack Obama, un démocrate, est allé à Colombus avant de se rendre à un rassemblement à Cleveland pour soutenir le candidat au poste de gouverneur Richard Corday.

« J’ai été frappé par l’authenticité de l’homme, par sa gentillesse, son humilité et son empathie pour autrui », a dit Wexner d’Obama.

Wexner avait expliqué à ses employés l’année dernière, suite à la manifestation nationaliste blanche et d’extrême-droite organisée à Charlottesville, en Virginie, au cours de laquelle une contre-manifestante était morte, qu’il s’était senti « sale » et « humilié » par la réponse de Trump.

Il avait ajouté ne plus pouvoir trouver le sommeil suite à cet incident, se disant : « je dois faire quelque chose parce que le leader de notre pays se comporte de façon médiocre ».

Au cours de l’année passée, Wexner et son épouse, Abby, ont donné de l’argent à des initiatives de renforcement du civisme bipartisan et ils ont donné une contribution de 2,8 millions de dollars à With Honor, un comité d’action politique qui soutient les vétérans militaires des deux partis se présentant à des mandats électoraux.

En 2012, il avait offert 250 000 dollars à un comité politique de soutien de la campagne présidentielle de Mitt Romney. Quatre ans plus tard, le couple avait donné plus de 2 millions de dollars aux candidats avec notamment une contribution de 500 000 dollars pour soutenir le candidat Jeb Bush à la présidence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...