Rechercher

La police ouvre le feu sur deux hommes au marché de Mahane Yehuda à Jérusalem

Les deux hommes auraient attaqué des policiers qui venaient les arrêter ; les suspects ont été touchés à la jambe et légèrement blessés

Un homme blessé est embarqué à bord d'une ambulance sur le marché Mahane Yehuda, le 30 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
Un homme blessé est embarqué à bord d'une ambulance sur le marché Mahane Yehuda, le 30 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

Avec les forces de sécurité placées en état d’alerte élevé suite à une série d’attentats terroristes meurtriers, la police a ouvert le feu, mercredi, sur deux Palestiniens de Jérusalem-Est au cours d’une arrestation qui a dégénéré, un incident qui a eu lieu sur le principal marché de la capitale.

Les deux suspects sont légèrement blessés aux jambes. Un agent a également été blessé.

Selon la police, les deux individus auraient éveillé les soupçons par leur comportement et par leurs propos alors qu’ils se trouvaient dans le tramway de Jérusalem. Des citoyens ont alors averti les forces de l’ordre et les hommes sont descendus du tramway au marché Mahane Yehuda.

A leur arrivée sur place, les agents ont localisé les suspects dans une boucherie.

Lorsque les policiers se sont approchés d’eux, les deux hommes « ont brutalement agressé les agents, leur donnant des coups de poing et tentant de les étrangler », a fait savoir un communiqué.

« Au vu des dangers encourus par les policiers sur place et en raison de la violence inhabituelle des suspects à leur égard », un agent a ouvert le feu sur les deux hommes en visant les jambes, les blessant légèrement, a fait savoir la police qui a cité les résultats de l’examen médical de leur état de santé.

Les individus, arrêtés, ont été pris en charge par les médecins. Un agent a été légèrement blessé au visage.

Doron Turgeman, commandant du district de Jérusalem, est venu sur place et a procédé à une évaluation de la situation. Les forces de l’ordre ont annoncé qu’une enquête avait été ouverte suite à cet incident.

Des images partagées sur les réseaux sociaux, qui auraient été tournées pendant l’arrestation, montrent des policiers de patrouille en train d’arrêter les deux hommes, qui sont à ce moment-là plaqués au sol de la boucherie. D’autres vidéos font état de la riposte policière massive lors de l’incident.

Cet incident a perturbé le service sur la ligne de tramway de Jérusalem, qui s’arrête à la principale entrée du marché. Le service a finalement repris.

De plus, mercredi, la police a confirmé des informations portant sur une opération de recherche majeure lancée pour retrouver un suspect dans la ville de Kiryat Malachi, dans le sud du pays. L’individu a finalement été appréhendé et il s’agirait d’un travailleur clandestin palestinien.

Les forces de l’ordre ont indiqué que l’incident était survenu dans le cadre d’une vaste opération de ratissage visant à retrouver les résidents de Cisjordanie qui ne bénéficiaient pas de l’autorisation nécessaire pour se trouver dans le pays, ajoutant qu’elles avaient arrêté 17 personnes à cette occasion. Pendant cette opération, un suspect avait pris la fuite. Les résidents locaux, qui avaient vu l’individu s’échapper, avaient alerté la police – ce qui avait entraîné la fuite de l’incident dans les médias.

C’est un raid majeur – auquel a participé un hélicoptère – qui a finalement permis de retrouver l’homme, qui habite en Cisjordanie.

Les résidents palestiniens de Cisjordanie doivent obtenir une autorisation spéciale pour entrer travailler au sein de l’État juif. Toutefois, plusieurs milliers de personnes parviennent à s’introduire dans le pays sans permis officiel pour y travailler illégalement.

Autre brève frayeur, celle causée par un homme qui a poignardé un trentenaire dans la ville côtière de Netanya, mercredi. La victime, âgée de 32 ans, a été légèrement blessée et elle a été prise en charge à l’hôpital. La police a néanmoins souligné dans un communiqué émis suite à l’incident qu’il ne s’agissait pas d’un attentat terroriste et que l’agresseur, un Juif, souffrait d’une maladie psychique.

Cette série d’incidents qui se sont déroulés dans la matinée surviennent au lendemain de la mort de cinq personnes dans un attentat terroriste commis à Bnei Brak, près de Tel Aviv.

Un Palestinien en possession d’une arme à feu, originaire de Cisjordanie et qui se trouvait illégalement à Jérusalem, a ainsi tué deux pères de famille, un agent de police et deux ressortissants ukrainiens lors d’une cavale meurtrière. Il a été abattu par la police.

Il y a eu deux autres attentats terroristes la semaine dernière – à Beer Sheva et à Hadera. Au total, ce sont onze personnes qui ont été tuées par des terroristes dans ces attaques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...